Intro
En un clin d'œil

Un guide d’achat pour savoir comment choisir des produits solaires pour le corps qui assurent un maximum de protection pour la peau tout en étant respectueux de l’environnement et un tour d’horizon de ceux que j’ai testé.

Vous le savez, je prends la protection solaire très au sérieux. Et quand je pars en vacances, je choisis avec beaucoup de soin mes produits solaires pour le corps, que je veux efficaces mais aussi respectueux de l’environnement.

J’en ai déjà parlé dans mes précèdents articles, je lis avec beaucoup d’attention les étiquettes avant d’acheter un produit solaire car il y a certains ingrédients que je souhaite éviter.
   
Car on le sait, certains filtres solaires peuvent faire beaucoup de dégâts sur les fonds marins, notamment sur les déjà très fragiles récifs coralliens.

Je n’ai pas vraiment l’option de ne pas me protéger quand je vais au soleil car étant plutôt claire de peau, je brûle en très peu de temps et puis bon, la perspective d’un cancer de la peau, ça me dit quand même très moyennement!

Je veux donc choisir un produit non polluant certes, mais qui me protège efficacement surtout.

Et je veux aussi un solaire pas trop désagréable à utiliser, tant qu’à faire!

En effet, difficile d’appliquer la bonne quantité et aussi de réappliquer souvent (car quand on s’expose, c’est une obligation) si la texture du solaire qu’on utilise est épaisse, collante et laisse des traces blanches partout.

Je vous propose donc de faire un point sur les critères qui font qu’un produit solaire pour le corps peut être considéré comme respecteueux de l’environnement et le moins polluant possible pour les fonds marins.

Et je vous présente aussi les produits solaires pour le corps que j’ai essayé quand je suis partie en vacances il y a quelques semaines.

Fermer

Choisir un produit solaire non polluant mais efficace:

Bioderma Hydrabio Eau De Soin SPF30 mist, Gentle Monster sunglassesdummy Soins PROTECTION SOLAIRE: QUESTIONS ET IDÉES REÇUES Même si la protection solaire devrait être d'actualité toute l'année, je sens bien qu'elle intéresse plus de monde en ce moment, avec les beaux jours qui commencent... Read more J’en ai déjà parlé dans mes précédents articles sur les solaires, je privilégie les produits au SPF élevé car je veux une protection importante. Donc généralement, je ne vais jamais en dessous d’un SPF30. La plupart des produits que je choisis sont plutôt du SPF50, ou mieux, du SPF50+.

Voilà pour l’efficacité. Mais pour le côté non polluant, ça se complique!

Car il faut d’abord apprendre quels sont les ingrédients à éviter, à commencer par les filtres solaires qui sont les premiers ingrédients montrés du doigt dans la pollution des fonds marins. Et malheureusement, ce n’est pas si simple car les avis divergent pas mal sur la question.

En général, si on veut un produit non polluant pour l’environnement, la plupart des sites spécialisés sur la protection des fonds marins s’accordent sur le choix de produits solaires à base de filtres minéraux non-nanos, idéalement bio.

Note: en Europe, il est toujours indiqué si un filtre solaire est nano dans la formule, c’est obligatoire, donc vous ne pouvez pas vous tromper!

Mais le problème avec les formules de ces produits solaires aux filtres minéraux non-nanos, c’est qu’ils sont souvent gras, épais et surtout très blancs. Pour le visage, je vous avoue que je m’en accommode (enfin, jusqu’à un certain point!) car on peut toujours se maquiller par dessus. Mais pour le corps, c’est quand même un peu embêtant.

Fermer

Déjà parce que c’est une tannée à étaler, surtout si on en applique la juste quantité. Car c’est comme pour le visage, il en faut beaucoup si on veut être bien protégé! Rien ne m’agace plus que de lire dans les revues produits aux filtres minéraux: “C’est un peu difficile à étaler, mais il suffit d’en utiliser moins et ça passe.” Euuh, non, surtout pas! Si on en utilise moins, on est surtout moins bien protégé!

Sur moi, j’en applique l’équivalent de 10 cuillères à soupes sur tout mon corps (je suis grande). Il est généralement conseillé d’en appliquer entre 6 et 10 cuillères à soupe selon son gabarit. Ne soyez pas radin, surtout! Et n’hésitez pas à en réappliquer souvent: dés que vous sortez de l’eau et toutes les deux heures.

Vous comprenez donc qu’avec ces quantités, si votre produit est super pâteux, ça peut vite devenir un cauchemar!

Fermer

Drunk Elephant Umbra Sheer Physical Daily Defense SPF30, Drunk Elephant Umbra Tinte Physical Daily Defense SPF30, Derma E Natural Mineral Oil Free Sunscreen Broad Spectrum SPF30, Shiseido Anessa essence UV sunscreen mild milk SPF35, SPF50, Bioderma Hydrabio Eau De Soin SPF30 mist, Cosrx Aloe Sun Cream SPF50, Elta MD skincare UV Clear Broad Spectrum SPF46 facial sunscreen, Bioderma Photoderm Max SPF50 Aquafluid, Bioderma Hydrabio Perfecteur SPF30 Smoothing moisturising care Radiance booster, UV natural 100 mineral Sunkill RX powderdummy Soins GUIDE PRODUITS SOLAIRES 2018 J'utilise des produits solaires toute l'année, comme toute bonne skincare addict qui se respecte. J'en ai donc testé plein de différents et aujourd'hui, je vais enfin les détailler! Read more J’ai donc continué mes recherches pour essayer de déterminer si quand même, je ne pouvais pas trouver des produits solaires plus faciles à utiliser pendant mes vacances, mais en gardant toujours à l’esprit que certains ingrédients étaient à proscrire car trop polluants pour les fonds marins. Mais comme vous allez le voir, c’est très difficile de savoir lesquels…

Je suis d’abord tombée sur une liste fournie par l’association Haereticus Environmental Labatory, qui est celle vers laquelle les sites américains que j’ai pu consulter sur le sujet renvoit le plus souvent. Dans celle-ci, il est conseillé d’éviter les filtres minéraux quand ils sont nanos mais aussi des filtres chimiques comme l’oxybenzone, l’octinoxate (ces deux là viennent d’ailleurs d’être interdits à Hawaii), l’enzacamène (ou Parsol 5000) et l’octocrylene.

J’en ai ensuite trouvé une autre, encore plus stricte, sur le site de l’organisation Coral Guardian, qui en gros conseille d’éviter quasiment tous les filtres chimiques ainsi que les filtres minéraux quand ils sont nanos.

J’ai enfin vu une troisième liste issue du site passeportsanté.net qui était encore différente, avec certains filtres chimiques “autorisés” mais pas d’autres…

Bref, j’étais complètement paumée!

En dernier recours, j’ai aussi essayé de contacter certaines marques françaises qui utilisent des filtres chimiques et qui pourtant communiquent sur le fait que leurs produits sont non-polluants pour les fonds marins. Malheureusement, nous sommes en Août, ce qui veut dire qu’il n’y a plus personne dans les bureaux pour répondre à mes questions (si vous êtes français, vous savez. Pour mes lecteurs non-français, le mois d’Août en France est un mois au ralenti, tout est fermé, tout le monde est en vacances et même quand on travaille, il ne se passe pas grand-chose, c’est comme ça!).

J’ai quand même trouvé des pages sur les sites de L’Oréal (à qui appartient La Roche Posay notamment) et de Pierre Fabre (Avène, Aderma etc) qui certifient que les filtres utilisés dans les solaires des marques de ces deux groupes sont non-polluants. Mais impossible de trouver le moindre document officiel ou même une étude qui listerait les filtres solaires polluants.

Si vous avez des pistes, je les veux bien en commentaires et je les rajouterai à cet article. Merci d’avance!

Quand j’ai fait mon shopping avant de partir en vacances, j’ai donc porté mon choix en priorité sur des produits solaires aux filtres minéraux non-nanos et j’ai aussi acheté deux sprays solaires aux filtres chimiques sensés respecter les fonds marins.

Je suis donc partie en Thaïlande avec pas moins de 5 produits solaires pour le corps différents! Je vous raconte les résultat de mes tests et je vous les détaille davantage ci-dessous:

Produits aux filtres 100% minéraux:

Les produits solaires les plus safe mais malheureusement pas toujours les plus simples à utiliser…

Fermer

Derma E Natural Mineral Sunscreen Broad Spectrum Body SPF30 :

∎ Texture:
une crème légère et non grasse.

∎ Filtres solaires:
– Oxyde de Zinc (20%): filtre les UVA et les UVB.

∎ Effets sur l’environnement?
Aucun, c’est un filtre minéral non-nano.

∎ Liste complète d’ingrédients:
Zinc Oxide 20%, Purified Water, Coco-Caprylate (Coconut Derived), Dicaprylyl Carbonate, Lauryl Glucoside (Plant Derived), Polyglyceryl-2 Dipolyhydroxystearate, Glycerin (Vegetable Derived), Microcrystalline Cellulose (Plant Derived), Cellulose Gum (Plant Derived), Organic Camellia Sinensis (Green Tea) Leaf Extract*, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Panthenol (Provitamin B5), Sodium Ascorbyl Phosphate (Vitamin C), Tocopheryl Acetate (Vitamin E), Phytic Acid, Triethoxycaprylylsilane, Polyhydroxystearic Acid, Xanthan Gum, Benzyl Alcohol, Ethylhexylglycerin, Tocopherol.

∎ Présence de silicones?
Non.

∎ Présence d’alcool?
Non.

∎ Présence de parfum synthétique?
Non.

∎ Présence d’anti-oxydants?
Oui : vitamine C, vitamine E, thé vert.

∎ Autres ingrédients notables dans la formule:
Provitamine B5 (Panthenol) réparatrice et apaisante.

∎ Effet blanc?
Oui, un peu mais ça reste assez léger.

∎ Effet gras?
Non.

∎ Facile à étaler?
Oui, plutôt. Il laisse très peu de traces à l’application.

∎ Comportement sur la peau après l’application:
Malheureusement, il a exactement le même défaut que sa version pour le visage, il peluche énormément et c’est franchement bizarre de voir son produit s’en aller par plaques dès qu’on se touche la peau (ou qu’on met un vêtement, ou encore dés qu’on s’assoit quelque part…). Evidemment, c’est également impossible d’en réappliquer, ce qui est problématique.

∎ Est-ce que je rachète?
Non, il peluche trop! J’ai l’impression de ne plus être protégée car le produit s’en va par plaques et puis, c’est vraiment trop moche. Dommage, car la compo est irréprochable…

Fermer

Coola Baby Mineral Sunscreen SPF50 :

∎ Texture:
une crème ultra riche et émolliente, assez pâteuse.

∎ Filtres solaires:
– Oxyde de Zinc (4.3%): filtre les UVA et les UVB.
– Dioxyde de Titane (7.3%): filtre les UVA et les UVB.

∎ Effets sur l’environnement?
Aucun, ce sont des filtres minéraux non-nano.

∎ Liste complète d’ingrédients:
Aloe Barbadensis Leaf (ORGANIC), Beeswax (ORGANIC), Bisabolol, Butyrospermum Parkii (ORGANIC Shea Butter), Carthamus Tinctrius (Safflower) Oleosomes, Cocos Nucifera (ORGANIC Coconut) Oil, Copernicia Cerifera (ORGANIC Carnuba) Wax, Jojoba Esters, Oryzanol, Persea Gratissima (ORGANIC Avocado) Oil, Prunus Armeniaca (ORGANIC Apricot) Kernel Oil, Sesamum Indicum (ORGANIC Sesame) Seed Oil, Silica, Theobroma Cacao (ORGANIC Cocoa) Seed Butter, Tocopherol, Water

∎ Présence de silicones?
Non.

∎ Présence d’alcool?
Non.

∎ Présence de parfum synthétique?
Non.

∎ Présence d’anti-oxydants?
Oui: vitamine E et cacao.

∎ Autres ingrédients notables dans la formule:
Oui: de l’aloe vera hydratante, du beurre de karité nourissant, du bisabolol apaisant, de l’huile de coco, de jojoba, de noyau d’abricot, d’avocat, de sésame nourissantes. Il y a vraiment beaucoup de jolis ingrédients naturels dans la formule!

∎ Effet blanc?
Malheureusement oui, la texture est très épaisse et fait des traces blanches qui transfèrent sur tout ce qu’on touche.

∎ Effet gras?
Oui, ça reste gras tout le temps, le produit ne s’absorbe jamais

∎ Facile à étaler?
Une horreur! C’est une pâte très épaisse qu’il faut faire chauffer dans ces mains et masser (sympa à la plage quand il faut chaud) et qui ne pénètre pas vraiment.

∎ Comportement sur la peau après l’application:
Elle reste grasse pendant des heures et transfère partout.

∎ Est-ce que je rachète?
Non! Malgré sa compo irréprochable, ce n’est pas du tout un produit pratique à utiliser. Même sur le visage, ce n’est pas possible, c’est trop gras! Bref, pour moi, c’est un fail (en plus, il n’était pas donné, grrrr!).

Fermer

Bioderma Photoderm Mineral SPF50+ Spray :

∎ Texture:
une texture de lait assez fluide.

∎ Filtres solaires:
– Oxyde de Zinc: filtre les UVA et les UVB.
– Dioxyde de Titane: filtre les UVA et les UVB.

∎ Effets sur l’environnement?
Aucun, ce sont des filtres minéraux non-nano.

∎ Liste complète d’ingrédients:
decyl oleate, dicaprylyl carbonate, zinc oxide, caprylic/capric triglyceride, cocoglycerides, titanium dioxide, silica dimethyl silylate, polyhydroxystearic acid, tocopheryl acetate, hydrogenated palm glycerides citrate, stearic acid, alumina, tocopherol.

∎ Présence de silicones?
Non.

∎ Présence d’alcool?
Non.

∎ Présence de parfum synthétique?
Non.

∎ Présence d’anti-oxydants?
Oui: vitamine E.

∎ Autres ingrédients notables dans la formule:
Non.

∎ Effet blanc?
Oui, il laisse un effet blanc surtout si on utilise la quantité correcte pour être protégé.

∎ Effet gras?
Oui, il laisse un film gras qui met pas mal de temps à sécher.

∎ Facile à étaler?
Il s’étale pas trop mal mais il faut quand même bien le masser.

∎ Comportement sur la peau après l’application:
Il reste assez visible et gras longtemps après l’avoir appliqué et ce n’est pas évident de le réappliquer. Après juste une réapplication, l’effet blanc est même assez intense (sur ma peau, c’est presque mauve d’ailleurs…).

∎ Est-ce que je rachète?
Non, sans doute pas. C’est la moins pire des 3 formules aux filtres minéraux mais ce n’est vraiment pas idéal. Il est trop gras, trop blanc et ça le rend difficile à réappliquer dans la journée, ce qui est quand même très embêtant si on veut rester protégé efficacement.

Produits aux filtres 100% chimiques:

Comme je le disais plus haut, leur innocuité sur les fonds marins est revendiquée par les marques qui les distribuent mais je n’ai pas pu trouver d’infos “officielles” me permettant d’en être 100% certaine.

Note: si vous vivez en Amérique du Nord, vous allez avoir du mal à trouver ces produits car les filtres chimiques qu’ils contiennent ne sont pas approuvés par la FDA.

Les deux produits suivants sont issus du même groupe cosmétique français (les laboratoires Pierre Fabre), la formule est quasiment la même à quelques différences prés, comme vous allez pouvoir le constater:

Fermer

Avène Spray SPF50+ :

∎ Texture:
Un lait très fluide qui s’absorbe très facilement et sèche en quelques minutes pour un effet “sec” sans laisser d’effet de matière.

∎ Filtres solaires:
– Tinosorb S: filtre les UVA et les UVB.
– Tinosorb M: filtre les UVA et les UVB.
– Avobenzone: filtre les UVA.
– Uvasorb HEB: filtre les UVA et les UVB.

∎ Effets sur l’environnement?
L’avobenzone fait partie des filtres à éviter selon certaines associations de protection de l’environnement. Comme toujours, si le sujet vous tient à coeur, je vous invite à faire vos propres recherches pour vous faire une idée.

∎ Liste complète d’ingrédients: 
avene thermal spring water (avene aqua). c12-15 alkyl benzoate. dicaprylyl carbonate. methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol [nano]. water (aqua). glycerin. bis-ethylhexyloxyphenol methoxyphenyl triazine. diethylhexyl butamido triazone. diisopropyl adipate. butyl methoxydibenzoylmethane. cetearyl isononanoate. lauryl glucoside. polyglyceryl-2 dipolyhydroxystearate. decyl glucoside. benzoic acid. caprylic/capric triglyceride. caprylyl glycol. citric acid. disodium edta. fragrance (parfum). glyceryl behenate. glyceryl dibehenate. hydrogenated palm glycerides. hydrogenated palm kernel glycerides. polyacrylate-13. polyisobutene. polysorbate 20. propylene glycol. sorbitan isostearate. tocopherol. tocopheryl glucoside. tribehenin. xanthan gum.

∎ Présence de silicones?
Non.

∎ Présence d’alcool?
Non.

∎ Présence de parfum synthétique?
Oui.

∎ Présence d’anti-oxydants?
Oui, de la vitamine E.

∎ Autres ingrédients notables dans la formule:
De l’eau d’Avène aux propriétés apaisantes.

∎ Effet blanc?
Non.

∎ Effet gras?
Non, ce produit sèche en quelques minutes sans laisser de film gras.

∎ Facile à étaler?
Oui, on doit le masser un peu mais il s’absorbe assez rapidement.

∎ Comportement sur la peau après l’application:
Il est presque invisible et sèche après quelques minutes. On peut le réappliquer sans problème si on veut après quelques heures.

∎ Est-ce que je rachète?
Sans doute! Il est pratique, s’applique et se réapplique facilement et ne laisse pas la peau toute grasse et blanche. J’aimerais juste pouvoir être certaine qu’il est non-polluant sans avoir à me fier uniquement aux allégations de la marque mais bon, au moins, il ne contient pas les filtres chimiques les plus polluants (Oxybenzone, Octinoxate, Enzacamène et Octocrylene), c’est déjà ça.

Fermer

Aderma Protect Spray SPF50+ :

∎ Texture:
Un lait très fluide qui s’absorbe très facilement et sèche en quelques minutes pour un effet “sec” sans laisser d’effet de matière.

∎ Filtres solaires:
– Tinosorb S: filtre les UVA et les UVB.
– Tinosorb M: filtre les UVA et les UVB.
– Avobenzone: filtre les UVA.
– Uvasorb HEB: filtre les UVA et les UVB.

∎ Effets sur l’environnement?
L’avobenzone fait partie des filtres à éviter selon certaines associations de protection de l’environnement. Comme toujours, si le sujet vous tient à coeur, je vous invite à faire vos propres recherches pour vous faire une idée.

∎ Liste complète d’ingrédients:
water (aqua), c12-15 alkyl benzoate, dicaprylyl carbonate, methylene bis-benzotriazolyl tetramethylbutylphenol [nano], glycerin, bis-ethylhexyloxyphenol methoxyphenyl triazine, diethylhexyl butamido triazone, diisopropyl adipate, butyl methoxydibenzoylmethane, cetearyl isononanoate, lauryl glucoside, polyglyceryl-2 dipolyhydroxystearate, decyl glucoside, c10-18 triglycerides, tocopheryl acetate, avena sativa (oat) sprout oil, benzoic acid, caprylyl glycol, citric acid, disodium edta, fragrance (parfum), glyceryl behenate, glyceryl dibehenate, polyacrylate-13, polyisobutene, polysorbate 20, propylene glycol, sorbitan isostearate, tocopherol, tribehenin, xanthan gum.

∎ Présence de silicones?
Non.

∎ Présence d’alcool?
Non.

∎ Présence de parfum synthétique?
Oui.

∎ Présence d’anti-oxydants?
Oui, de la vitamine E.

∎ Autres ingrédients notables dans la formule:
De l’extrait d’avoine apaisant et réparateur.

∎ Effet blanc?
Non.

∎ Effet gras?
Non, ce produit sèche en quelques minutes sans laisser de film gras.

∎ Facile à étaler?
Oui, on doit le masser un peu mais il s’absorbe assez rapidement.

∎ Comportement sur la peau après l’application:
Il est presque invisible et sèche après quelques minutes. On peut le réappliquer sans problème si on veut après quelques heures.

∎ Est-ce que je rachète?
Pourquoi pas? Comme le Avène, il est pratique, s’applique et se réapplique facilement et ne laisse pas la peau toute grasse et blanche. J’aimerais juste pouvoir être certaine qu’il est non-polluant sans avoir à me fier uniquement aux allégations de la marque mais bon, au moins, il ne contient pas les filtres chimiques les plus polluants (Oxybenzone, Octinoxate, Enzacamène et Octocrylene), c’est déjà ça.

En conclusion:

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas évident de trouver un produit solaire qui coche toutes les cases!

Maintenant, je n’oublie pas que la fonction première de ces produits est la protection de ma peau contre les UV et pour l’instant, je trouve que que les produits Avène et Aderma sont ma meilleure option pour être mieux protégée: leur texture est agréable à utiliser, ils sont assez imperceptibles et très légers sur la peau. Ils sont aussi presque invisibles ce qui me permet d’en réappliquer régulièrement sans problème.

Chacun choisit ses produits en son âme et conscience, mais clairement pour moi, entre un produit avec une compo irréprochable mais impossible à étaler et un produit dont je suis un peu moins sûre niveau ingrédients mais que je peux utiliser facilement, souvent et avec la quantité adéquate pour me garantir une vraie protection au soleil, le choix est assez vite fait.

EDIT:
Je vous partage un article  et une vidéo YouTube d’une blogueuse australienne scientifique, Lab Muffin, que je suis et qui remet vraiment les choses en perspective par rapport aux effets des produits solaires sur le corail:
l’article
la vidéo.

EDIT 2:
Après que j’ai publié cet article, on m’a beaucoup demandé en commentaires sur les réseaux sociaux notamment ce que que moi, j’évitais comme ingrédients dans mes solaires donc je vais y répondre ici, mais avec beaucoup de guillemets car cette liste peut changer au fur et à mesure de mes lectures sur le sujet et des études scientifiques publiées.

Personnellement, ce que j’évite en priorité dans mes produits solaires pour le corps en ce moment, ce sont donc:
les filtres minéraux nanos: le nano Zinc Oxide et le nano Titanium Dioxide (sachant qu’il y a aussi un doute sur la verion non-nano du Zinc Oxide, donc ça devient très compliqué…).
Mais aussi ces 3 filtres chimiques:
l’oxybenzone (interdit à Hawaii),
l’octinoxate (interdit à Hawaii),
l’enzacamène (ou Parsol 5000) qui est assez peu utilisé dans les formules de produits solaires actuelles.

Après, je ne suis pas scientifique et pas mal d’études restent encore à faire sur des filtres chimiques plus récents, donc ce n’est pas évident d’être certaine.
Et aussi, c’est important de faire la part des choses par rapport au marketing. Certaines marques ont des formules de produits solaires “reef-safe” mais elles ne communiquent pas forcément dessus!

En conclusion: mettez votre protection solaire! 😉

6 Commentaires

  1. marie dit :

    Encore une revue détaillée et claire, merci Bonnie de nous faciliter la tâche dans la jungle des produits solaires !
    j’allais justement penser à mon approvisionnement d’été donc ton article tombe à pic .

  2. Nadine / Corsicadaytona dit :

    Merci Bonnie du focus sur le respect de l environnement ET les solaires.
    J avoue que cela n a jamais été ma priorité de porter attention à la pollution avec les solaires corps. Bon ben maintenant que tu nous as fait une sélection avisée, je me vois mal passer à côté !!! Snif snif pour mes produis Lancaster tant pis .

    • Oui, c’est vrai qu’on en parle de plus en plus et j’avais vu ce fabuleux documentaire de la BBC avec David Attenborough sur la grande barrière de corail où on voyait l’étendue des dégâts de la pollution, ça faisait froid dans le dos! Je sais bien que les produits solaires ne sont pas les seuls responsables du massacre mais ils y participent, donc si je peux agir dessus, c’est toujours ça en moins! 😉
      Ah zut pour les produits Lancaster…
      Après, il faut regarder produit par produit dans la liste d’ingrédients, certains filtres solaires ne sont pas polluants. Personnellement, ce que j’évite en priorité, ce sont:
      les filtres minéraux nanos: nano Zinc Oxide et nano Titanium Dioxide (sachant qu’il y a aussi un doute sur la verion non-nano du Zinc Oxide, donc ça devient très compliqué…).
      Mais aussi ces 3 filtres chimiques:
      l’oxybenzone (interdit à Hawaii),
      l’octinoxate (interdit à Hawaii),
      l’enzacamène (ou Parsol 5000) qui est assez peu utilisé dans les formules de produits solaires actuelles.
      Après, je ne suis pas scientifique et pas mal d’études restent encore à faire sur des filtres chimiques plus récents, donc ce n’est pas évident d’être certaine. Et aussi, c’est important de faire la part des choses par rapport au marketing! Certaines marques ont des formules de produits solaires “reef-safe” mais elles ne communiquent pas forcément dessus 😉

      3
  3. eveange66 dit :

    Pour ma part, j’avoue que l’effet blanc, je m’en fiche un peu ! Je ne maquille pas le teint donc aucun problème d’application sur le visage et je n’utilise que des produits bio. Pour ce qui est du corps, je pars peu en vacances à la mer mais, quand j’y suis, cela ne m’empêche pas de me “plâtrer” : souvenir de séjours au Brésil et au Portugal où j’étais la seule toute blanche …. avec un chapeau (comprends pas, j’ai très peu vu de portugais et encore moins de brésiliens porter de chapeau sous le grand soleil).
    Sinon en ville quand je sors je suis très souvent couverte : manches longues (coton ou lin ou, si pas trop chaud, veste), souvent pantalon ou bien je me plâtre aussi les jambes. Chapeau, lunettes, écharpe légère (coton, lin ou soie). Et je n’oublie jamais de cremer visage, cou et mains (+ poignets). Mes marques favorites : la défunte gamme de Lavera, Laboratoires de Biarritz et Jovees, une marque qui vient d’Inde (pas génial pour mon empreinte çà) mais pas chère, très efficace et s’étale bien, ne reste pas grasse. Bon, effet blanc par contre. Je ne supporte plus les trucs à parfum. J’avoue avoir cédé il y a quelques années au fluide Bioderma à appliquer au dessus du maquillage : très déçue de la texture et les rares fois où je portais une bb cream, peluches en vrac bien que je respecte le mode d’emploi.
    Et tu as raison, dans une partie de la France, c’est le désert au mois d’Aout …. mas chez moi ou le pouvoir d’achat n’est pas celui que l’on voit sur Instagram !

    • Oui, je pensais plus aux entreprises parisiennes qui sont injoignables au mois d’Août, généralement! Quoique, Pierre Fabre n’est pas basé à Paris, ils sont du Sud-Ouest, pas loin de là où j’ai grandi d’ailleurs.
      Et pour le pouvoir d’achat sur Instagram, je me demande toujours quelle est la part d’éxagération pour se la péter sur ce réseau. A mon avis, elle n’est pas des moindres! 😉

      Je t’avoue que même si je suis extrêmement motivée pour m’appliquer de la crème solaire (je veux dire, vu tous mes articles sur le sujet, qui peut encore en douter ah ah ah?), le côté très épais, gras et blanc me rebute quand même pas mal. Je ne suis pas une grosse fan de la plage: en général, je ne me sens pas super à l’aise parce que j’ai vite trop chaud et que le sable qui colle partout, ça me gonfle! (oui, je ne suis pas fan du sable et de la chaleur, j’ai donc choisi l’endroit parfait pour vivre, n’est-ce-pas? lol) Donc si je rajoute une crème solaire qui amplifie cet effet, ça me rebute assez. En vérité, je vais quand même assez rarement à la plage (mais mon mari aime bien, donc bon…).

      J’ai récupéré trop tard des produits de Laboratoires de Biarritz pour pouvoir les tester pendant mes vacances, mais ils ont l’air un peu moins pires que les produits solaires aux filtres minéraux dont je parle dans l’article. Je vais regarder pour la marque Jovees, on a accés plus facilement aux produits indiens ici à Dubaï, car il y a une grande communauté indienne. Je peux peut-être les trouver facilement, qui sait? Merci pour les recommandations et affaire à suivre! 😉

Commentaires

Laissez un commentaire