Des bactéries dans des soins pour la peau… L’idée peut faire frémir! Pourtant, à l’heure actuelle, les cosmétiques à base de probiotiques pullulent littéralement dans les rayons beauté. Je vous en dis plus sur cette tendance qui ne fait que débuter mais qui est déjà super prometteuse!

Et si nous devions repenser complètement notre façon de prendre soin de notre peau?

Et si, au lieu de forcer sur le nettoyage, les peelings et les ingrédients anti-bactériens, on pouvait soigner sa peau sans la décaper, simplement en préservant son équilibre microbiologique?

Une mauvaise hygiène de vie, avec des soins trop agressifs, ainsi que des facteurs extérieurs comme le stress et la pollution peuvent vraiment altérer cette protection naturelle si bénéfique.

Les scientifiques n’ont mis en évidence que récemment le rôle protecteur des micro-organismes à la surface de la peau. Comme dans nos intestins, cette flore microbienne est essentielle pour garantir la bonne santé de notre barrière cutanée!

Les marques cosmétiques sont donc en train d’étudier de près cette nouvelle approche du soin et on commence à trouver de plus en plus de produits qui mettent en avant des ingrédients sensés protéger et même encourager le développement des bonnes bactéries garantes du bon équilibre de la peau.

Les probiotiques font justement partie de cette catégorie d’ingrédients “bactéries-friendly”.

Tout naturellement, les soins aux probiotiques sont donc désormais de plus en plus présents dans les rayons cosmétiques et si vous voulez mon avis, nous n’en sommes qu’aux prémices de cette tendance si prometteuse!

Je vous en dis plus sur ces ingrédients, comment ils fonctionnent et ce qu’on peut en attendre dans nos soins!

IngrédientsFocus sur: les ingrédients fermentés (ferments, levures, probiotiques) À l’image des cures de probiotiques recommandées à chaque changement de saison, la cosmétique enrichit de plus en plus les soins en bactéries, levures et autres ingrédients fermentés pour embellir notre peau et faire du bien à notre flore bactérienne cutanée. Read more
Fermer
SOON +, Missha, The Inkey List

Qu’est-ce que le microbiome (et le microbiote)?

Le microbiote:

Avant d’expliquer ce que sont les probiotiques, il est essentiel de comprendre pourquoi et surtout pour qui ces ingrédients sont utiles! 🙂

Ne le prenez pas mal, mais vous êtes plein de microbes! En effet, 50% de notre corps serait constitué de bactéries. Celles-ci sont partout dans votre corps, à l’intérieur, comme à l’extérieur et on en retrouve particulièrement (dans le sujet qui nous intéresse aujourd’hui) sur votre peau.

Pas la peine de sortir du désinfectant en poussant des hauts cris, c’est parfaitement normal et celles-ci sont mêmes essentielles à la bonne santé de notre organisme. Car oui, vos bactéries vous veulent (souvent) du bien!

Et sur la peau, ces bactéries sont d’ailleurs très nombreuses. La recherche scientifique n’a pas encore réussi à toutes les recenser, il y en a tellement!

On parle de microbiote cutané pour décrire l’ensemble de tous les micro-organismes qui colonisent/ vivent sur la peau (les bactéries, mais aussi des levures, des virus…).

Ce microbiote se met en place à la naissance et il est propre à chacun, à la manière d’une empreinte digitale. Nous avons tous des “populations” et un équilibre de micro-organismes différents.

Il y a sans doute plusieurs milliards de micro-organismes qui cohabitent sur notre peau. Parmi ceux-ci, seulement 1000 bactéries ont été identifiées par la recherche scientifique pour l’instant. Celles-ci profitent des ressources de la peau mais elles lui rendent aussi de nombreux services!

La flore cutanée joue notamment un rôle très important dans la protection contre le développement de micro-organismes pathogènes qui peuvent provoquer des infections, des inflammations mais aussi des pathologies cutanées (acné, eczéma, psoriasis…). Elle peut aussi participer à la cicatrisation dans le cas de plaies cutanées, par exemple.

Fermer
Peau

Le microbiome:

Le microbiote fait partie de ce que l’on appelle le microbiome cutané.

En effet, le microbiote quand il est associé à l’environnement dans lequel il évolue (ici, il s’agit de la peau), constitue ce qu’on appelle le microbiome cutané.
En gros, le microbiome cutané est à considérer comme un système écologique, avec un milieu (la peau) + ses habitants (le microbiote).

Un microbiome cutané harmonieux comporte donc un hôte sain (= la peau) et une population d’hôtes équilibrée (= votre microbiote), avec suffisamment de bonnes bactéries pour servir de “garde-fous” et éviter que d’autres bactéries pathogènes ne se développent trop. Car quand le microbiome est altéré, il n’assure plus son rôle de garde protecteur et c’est à ce moment là que des inflammations ou des infections peuvent advenir.

Si le microbiome intestinal a déjà bien été étudié par la recherche scientifique, on ne s’intéresse au microbiome cutané que depuis peu de temps. C’est donc un monde de possibilités nouvelles qui s’ouvre pour traiter certaines pathologies cutanées (psoriasis, eczéma, acné, rosacée…), mais aussi tout simplement pour prendre soin de la beauté et de l’équilibre de la peau durablement.

Car si un microbiome cutané équilibré assure la bonne santé de la peau au quotidien, à long terme, il est aussi garant d’une meilleure prévention anti-âge. Une flore équilibrée, cela signifie une peau moins agressée, qui se régénère mieux, et qui vieillit donc moins vite.

Dans le principe, pour équilibrer ce microbiome, on veut donc augmenter la présence de bonnes bactéries sur la peau et/ou les stimuler pour qu’elles soient plus performantes dans ce rôle de protection. On veut aussi augmenter la diversité des micro-organismes présents sur la peau.

Et c’est là que peuvent intervenir des ingrédients “microbiome-compatibles” comme par exemple les probiotiques…

Fermer
Focus sur: le microbiome et les cosmétiques aux probiotiques

Les probiotiques (et autres ingrédients “microbiome-friendly”):

La recherche dans le domaine du microbiome cutané n’en est qu’à ses débuts et pour l’instant, il y a encore peu de solutions reconnues par la recherche scientifique.

Mais l’industrie cosmétique (qui a plus de moyens) s’est déjà engouffrée dans le brèche, et les produits contenant des probiotiques sont de plus en plus nombreux dans nos rayons beauté et ils rivalisent de promesses!

Selon certains experts, cette tendance relèverait pour l’instant plus du marketing que de la science. C’est vrai qu’on peut raisonnablement se poser la question sur l’efficacité réelle de simples ingrédients “microbiome-friendly” alors qu’il faudrait sans doute proposer tout un programme de soin personnalisé correspondant au microbiome de chacun (et là, clairement, ça demande beaucoup plus de moyens!).

Mais justement, selon d’autres scientifiques, c’est très prometteur et c’est probablement la cosmétique de demain. Il est en effet très possible que dans 10 ans, on ne choisisse plus du tout ses produits cosmétiques en fonction de son type de peau, mais plutôt en accord avec son propre microbiome!

Prenant exemple sur les études sur le microbiome digestif, les marques cosmétiques se sont donc penchées sur des ingrédients “microbiome-friendly” pour renforcer la flore existante sur notre peau.

Parmi ceux qu’on voit le plus dans nos cosmétiques en ce moment, se trouvent notamment les prébiotiques, les probiotiques, et les post-biotiques.

Comme les probiotiques sont les plus connus, on les regroupe souvent sous ce nom, mais il y a quand même quelques nuances:

Les prébiotiques:

Les prébiotiques sont des sortes d'”aliments” pour les bactéries, qui les aident à se développer. On peut aussi les considérer comme des engrais pour les bonnes bactéries, qui permettent à celles-ci d’être plus nombreuses et plus efficaces dans leur rôle de protection de la peau.

Ils sont en général constitués d’un mélange de sucres et de fibres qui va nourrir sélectivement les bonnes bactéries de la peau (ex: certains ingrédients fermentés).

Les probiotiques:

Selon la définition officielle de l’OMS, qui concernent d’ailleurs plutôt les probiotiques digestifs, “les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels”.

Sauf que dans le cas des cosmétiques, on ne peut pas utiliser de bactéries vivantes dans les formules, c’est interdit (bonjour le bouillon de cultures avec les autres ingrédients présents dans la formule!). On va donc plutôt de servir de fragments de bactéries “inactivées” qui peuvent aider les bactéries déjà présentes sur la peau à se développer et se diversifier pour favoriser un microbiome plus équilibré!

C’est un peu comme le principe des vaccins, en un sens. Les vaccins utilisent des souches de microbes rendus inoffensifs pour apprendre à notre système immunitaire à y résister plus efficacement. En cosmétique, on veut donc booster notre protection naturelle/ flore cutanée avec des fragments de bactéries “inactivées” mais qui vont pousser les bactéries vivantes déjà présentes sur notre peau à se développer davantage!

En bref, les probiotiques participent à recréer un écosystème bactérien bénéfique pour la peau. 

Concrètement, ils peuvent donc aider à réduire l’inflammation, renforcer la barrière cutanée mais aussi accélérer le renouvellement cellulaire de la peau.

Les post-biotiques:

Les post-biotiques sont quant à eux des molécules produites par les bonnes bactéries. On pourrait dire que ce sont les “déchets” produits par les bactéries mais souvent, ceux-ci sont bénéfiques pour la peau.

C’est le cas par exemple de l’acide lactique, un post-biotique très utile car il fait partie du film hydrolipidique de la peau, qui maintient son hydratation naturelle.

la cosmétique de demain…

Ces ingrédients “biotiques” sont les plus connus mais on commence à voir d’autres ingrédients estampillés “microbiome-compatibles” dans les formules des nouveautés soins. Comme je l’ai déjà dit plus haut, ce n’est sûrement que le début!

Autre chose, en général, d’après ce que j’ai pu lire, il est recommandé d’associer plusieurs ingrédients “biotiques” et “microbiome-compatibles” dans une même formule pour plus d’efficacité. C’est en tout cas ce que font désormais la plupart des marques qui les utilisent.

Ce sont également des ingrédients assez fragiles, qui sont sensibles à l’oxydation et ont tendance à se détériorer plutôt facilement. Il faut donc faire attention à privilégier des conditionnements qui protègent bien la formule (éviter les pots, par exemple).

Fermer
Innisfree, The Inkey List

Quels sont les bénéfices des ingrédients “microbiome-friendly” pour la peau?

Les ingrédients “microbiome-friendly” sont là pour l’aider à être plus équilibré, de façon à ce que celui-ci puisse remplir pleinement son rôle de sentinelle à la surface de la peau.

Et avec un microbiome à l’équilibre, cela signifie:

  • que la protection de la peau est renforcée contre les agressions environnementales,
  • que l’on rétablit un pH sain à la surface de la peau,
  • que l’on améliore la capacité de la peau à s’hydrater correctement et durablement,
  • que l’on diminue les sensations de tiraillement et d’inconfort des peaux sèches,
  • que l’on diminue les facteurs d’irritation qui peuvent provoquer rougeurs et sensibilités,
  • que l’on diminue les risques d’inflammation et d’infection,
  • que l’on aide la peau à cicatriser plus vite,
  • que l’on accélère le renouvellement cellulaire

Et comme on sait que l’inflammation a aussi tendance à accélérer le vieillissement cutané (on entend souvent parler du principe d'”inflammaging”), on peut donc en déduire qu’avoir un microbiome équilibré permet à la peau de vieillir moins vite.

Comment prendre soin de son microbiome?

On peut aussi prendre soin de son microbiome en suivant quelques règles simples:

  • ne pas décaper sa peau en la nettoyant trop souvent (2 à 3 fois par jour, c’est le grand maximum),
  • privilégier les nettoyants au pH physiologique (= acides comme celui de la peau, j’en parle davantage dans mon article sur le nettoyage de la peau),
  • éviter d’utiliser des ingrédients trop agressifs trop souvent: alcool, acides exfoliants, ingrédients anti-bactériens en grande quantité (surtout si on a une peau sensible)…

En bref, maintenant que l’on sait désormais qu’une approche hygiéniste à outrance agresse et altère la barrière cutanée, on adopte plutôt une hygiène douce et modérée pour éviter de perturber l’équilibre du microbiote et la diversité des bactéries.

Fermer
SOON +, Missha, The Inkey List, Innisfree, La Roche Posay, Gallinée

Quelques exemples de produits cosmétiques “microbiome-friendly”:

Ce n’est vraiment pas le choix qui manquent, en ce moment, ils sont partout!

Voici quelques produits à base d’ingrédients “microbiome-friendly” que j’ai eu l’occasion d’essayer ou que j’ai repéré.

Le baume Lipikar AP+ de La Roche-Posay:

Ce baume corps riche est formulé avec un prébiotique naturel, l’Aqua Posae Filiformis, qui provient d’une bactérie cultivée dans l’eau thermale de La Roche Posay et qui permet de rééquilibrer le microbiome des peaux atopiques. Il contient aussi du beurre de karité nourrissant et du niacinamide pour son côté apaisant.

Je l’utilise surtout sur les zones sèches (chez moi, ce sont les jambes) et ça m’aide beaucoup à retrouver du confort et à soulager les sensations d’irritations que je peux avoir parfois (ça me gratte!).

Le sérum cuir chevelu et cheveux de Gallinée:

Un sérum apaisant léger est enrichi en eau de riz fermentée et en pré et post-biotiques (notamment de l’acide lactique). Je l’utilise 1 à 2 fois par semaine, en le vaporisant directement sur mon cuir chevelu le soir, et je le laisse poser toute la nuit avant de laver mes cheveux le matin.

Je le trouve surtout efficace pour calmer les petites sensations de gratouillis que j’ai en période de stress!

Soon + Probiotics 5.5 Balancing Water:

J’ai acheté cette essence quand j’étais en Corée. J’ai l’impression que pour l’instant, elle est complètement introuvable en ligne mais je voulais vous en parler quand même parce que je la trouve intéressante.

Il s’agit d’une sorte d’essence un peu laiteuse, et légèrement acide (son pH est de 5.5), qui utilise un ferment dérivé de l’acide lactique pour maintenir l’hydratation de la peau. Il contient aussi de l’allantoine apaisante ainsi qu’un peptide dérivé de la fleur de Magnolia qui a un effet anti-rougeurs.

Je ne l’ai pas encore essayé mais je compte l’utiliser le matin, à la place de ma lotion tonique quand je l’aurais terminé.

Missha Time Revolution Night repair Probio Ampoule:

Je n’avais jamais essayé ce sérum culte coréen, un produit anti-âge et apaisant sensé être un dupe du sérum Estée Lauder Advanced Night Repair.

La dernière version (il est régulièrement reformulé) contient 50% de Bifida Ferment Lysate ainsi que 10 différents types d’ingrédients probiotiques. Il contient aussi un ingrédient breveté par la marque, le Pro ferment α™ , un enzyme qui favorise la pénétration des autres actifs de la formule.

J’aurais sans doute l’occasion de vous en reparler plus en détails lors d’une future revue! 🙂

The Inkey List Multi-Biotic moisturizer:

Une crème hydratante à la texture fine et qui contient plein d’ingrédients “biotiques”.
Un prébiotique, l’inuline, pour nourrir les bonnes bactéries de la peau. L’avoine est également un ingrédient prébiotique, car il contient beaucoup de fibres que les bonnes bactéries apprécient tout particulièrement!
5% de poudre de yaourt joue ici le rôle de probiotique pour favoriser la multiplication de bonnes bactéries.
Et enfin, en guise de post-biotiques, de l’acide hyaluronique et de l’heptapeptide-7, pour leurs effets hydratant et apaisant.
Elle contient aussi du squalane et de la glycérine pour le confort.

Je l’ai utilisé pendant plusieurs semaines en crème de jour et malgré son odeur un peu particulière (elle sent vraiment la poudre de yaourt artisanal), je l’ai plutôt bien aimé. Je l’ai trouvé confortable, plutôt apaisante et pas grasse du tout (donc idéale en journée pour ma peau mixte déshydratée).

Elle est très correcte en terme de prix, ce qui est toujours un plus!

Innisfree Derma Formula Green Tea Probiotics Cream:

Une nouveauté chez la marque coréenne de soin Innisfree à base de thé vert anti-oxydant (c’est leur ingrédient star, il y en a dans quasiment tous leurs produits) et de probiotiques.

Sa texture est plutôt riche, ce qui en fait un produit de saison! Elle contient pas mal d’ingrédients réparateurs comme des céramides, du squalane, du cholesterol… Mais aussi des ingrédients probiotiques apaisants et qui stimulent la fonction de défense de la barrière cutanée. C’est vraiment la crème doudoune, qui protège et qui enveloppe.

La formule est plutôt courte, assez “clean”, j’étais plutôt étonnée de la part de la marque Innisfree souvent assez généreuse en parfum et silicones.

J’aurais sans doute l’occasion de vous en reparler quand je l’aurais essayé! 😉

Fermer
SOON +, Missha, The Inkey List, Gallinée

En conclusion:

Depuis quelques années, on en découvre de plus en plus sur le rôle important du microbiome cutané sur la santé de la peau .

Si hier, les micro-organismes étaient perçus négativement car considérés seulement comme des vecteurs de maladies, aujourd’hui, grâce à l’avancée des recherches, les mentalités ont changé. Désormais, l’évolution des connaissances scientifiques nous amène à considérer le microbiote comme l’une des sentinelles les plus efficaces aux ordres de la défense cutanée!

De nombreuses voies prometteuses restent encore à explorer. Celles-ci vont sans aucun doute modifier complètement notre approche face à la peau. Mettre l’accent sur ces nouveaux ingrédients “microbiome-compatibles” n’est sans doute qu’une première étape de cette révolution du soin!

Je ne sais pas vous, mais j’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner! 🙂

Pour aller plus loin:

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à aller lire l’excellent billet de mon ami Dominique sur le microbiome, qui s’interroge sur ce phénomène certes très excitant mais qui soulève effectivement pas mal de questionnement…

Et si vous lisez l’anglais et que vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je trouve que le site “The Secret Life Of Skin” est vraiment une formidable source d’informations (plutôt simple à lire et à comprendre, en plus!), surtout ces deux articles:

Unlocking the different skincare approaches from the microbiome

Formulating skincare products with Prebiotics, Probiotics, and Postbiotics

Autres revues:

Missha Time Revolution Night Repair Probio Ampoule

B

“Contient 10 différents types de probiotiques pour rendre la peau éclatante et resplendissante.
Son complexe énergétique pourpre (carotte pourpre, chou violet, aubergine, baie bleue, racine de betterave) apaise efficacement la peau.
Les probiotiques fermentés ont été extraits par filtration pour obtenir de l’acide lactique de…

“Contient 10 différents types de probiotiques pour rendre la peau éclatante et resplendissante.
Son complexe énergétique pourpre (carotte pourpre, chou violet, aubergine, baie bleue, racine de betterave) apaise efficacement la peau.
Les probiotiques fermentés ont été extraits par filtration pour obtenir de l’acide lactique de haute qualité.
Il aide aussi à apporter efficacement des nutriments à la peau.”

Read more
format:
50ml
20 € – 50 €

+ Points Forts

– la formule est très riche en bons ingrédients pour la peau,
– l’effet hydratant efficace, et durable,
– la texture est sensorielle et agréable, confortable mais pas collante,
– le packaging est joli et élégant.

Points Faibles

– je ne le trouve pas aussi apaisant qu’annoncé par la marque, ce qui est franchement dommage,
– je ne comprends pas bien pourquoi dans sa dernière reformulation, la marque a ajouté des huiles essentielles qui ici n’ont pas d’autre utilité que de parfumer le produit. Pour un produit apaisant, c’est ballot!
– je ne peux pas m’empêcher de le comparer avec le sérum ma:nyo factory dont j’avais fait la revue et qui est un produit similaire, et je préfère le ma:nyo..

Détails

Conditionnement
Texture
Senteur
Ressenti Sur La Peau
Formule/ Ingrédients
Efficacité
Rapport Qualité/ Prix
Disponibilité

Suivez-nous sur Instagram