Focus sur le Rétinol: Shani Darden, A313, Paula's Choice, Medik8, Allies Of Skin

Focus sur: le rétinol

La vitamine A/ les rétinoïdes

20 '
Intro
En un clin d'œil

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’ingrédient anti-âge le plus efficace pour la peau: le rétinol (ou la vitamine A/ les rétinoïdes).

Depuis un ou deux ans, le rétinol fait un retour fracassant dans nos produits de soin. Et ce n’est que le début, attendez vous à une véritable déferlante dans les mois qui viennent! C’est vrai que cet ingrédient est censé être le plus efficace pour une véritable action anti-âge prouvée et reconnue. Mais parfois sensibilisant, il peut aussi faire peur aux novices. On fait le point sur le rétinol, ou plutôt la famille des rétinoïdes!

Si comme moi, vous avez commencé à vous intéresser à votre peau il y a quelques décennies (ahem, 25 ans, donc), vous avez forcément déjà entendu parler du rétinol!

En France, il a même eu son heure de gloire à la fin des années 90, et au début des années 2000. Vous vous rappelez de la gamme au rétinol de Roc, qu’on trouvait en pharmacie?

Je peux vous dire que j’en ai vendu un paquet de ces sérums “resurfaçants Correxion Max”, à l’époque! Et la mode de la dermabrasion à domicile, qui était à peu près là au même moment, ça vous parle? Je me demande vraiment pourquoi on n’en entend plus parler, tiens! ;P

Je blague! Visiblement, à l’époque, il fallait poncer son visage pour en prendre soin. J’imagine qu’au bout d’un moment, tout le monde a fini par perdre sa peau dans d’atroces souffrances, et hop, fini la mode du rétinol super dosé et de la dermabrasion!

Tout cela explique sans doute pourquoi cet ingrédient peut effrayer, de prime abord. À cause des formules pas spécialement douces des débuts, il a gagné une réputation d’ingrédient irritant qui lui colle littéralement à la peau.

En plus de ça, c’est quand même un ingrédient un peu compliqué. Il y a plusieurs dérivés de rétinoïdes, avec des concentrations différentes, et donc pas la même efficacité. Il y a ceux qui sont prescrits par un médecin, et ceux qu’on peut trouver en vente libre dans le commerce… Ce n’est pas évident de s’y retrouver!

Depuis sa découverte, la cosmétique a tout de même fait de sacrés progrès, et on sait désormais formuler des produits aux rétinoïdes toujours aussi efficaces mais nettement moins irritants que les premières formules effet bazooka! On les trouve notamment de plus en plus en version encapsulée pour une libération de l’actif progressive dans la peau (moins irritante et tout aussi efficace).

Vous l’avez compris, c’est un ingrédient anti-âge passionnant et ça vaut vraiment le coup de se pencher sur le sujet, ce que je vous propose de faire aujourd’hui 🙂

Cela étant dit, vu la complexité du sujet, je ne pense pas faire qu’un seul article. Ce sera probablement une série consacrée à notre ami le rétinol que vous pourrez retrouver ici! Quand ils seront écrits, je vous mettrais les liens des autres “épisodes” à la fin de cet article 😉

SoinsLa vérité sur mon programme anti-âge Fin 2018, j’ai eu 40 ans. Ce qui veut dire que je vais enfin pouvoir essayer plein de traitements anti-âge afin de tout vous dire ici! Car faire de la moindre situation le prétexte pour tester plein de nouveaux produits, c’est mon crédo dans la vie 😉 Read more

Qu’est ce que le rétinol, exactement?

Les termes “rétinol” et “rétinoïdes” sont souvent utilisés de manière interchangeable dans le vocabulaire courant, mais en réalité, ils ne sont pas tout à fait la même chose.

Les rétinoïdes sont le terme générique qui désigne l’ensemble de la famille des dérivés de la vitamine A acide, comprenant ceux que l’on trouve dans les produits cosmétiques en vente libre (plus doux) ainsi que dans les traitements médicaux sur ordonnance (plus puissants).

Ce sont des ingrédients d’origine synthétique, ils sont fabriqués en laboratoire.

… les rétinoïdes sont l’une des seule famille d’ingrédients de soin dont l’efficacité anti-âge a été prouvée et reconnue par différentes études scientifiques.

Les rétinoïdes sont donc une famille d’ingrédients anti-âge puissants qui agissent sur la peau sur plusieurs fronts: ils permettent d’améliorer sa texture, de la raffermir, de lui donner de l’éclat, de lisser les rides, de lutter contre les taches pigmentaires…

En bref, ils permettent d’améliorer les différents signes visibles du vieillissement sur la peau, surtout ceux qui sont “photo-induits” ( = provoqués par les rayons UV/ le soleil)(vous voyez, quand je vous dis qu’utiliser une crème solaire tous les jours est le meilleur geste anti-âge possible, je ne rigole pas!).

Mais surtout, les rétinoïdes sont l’une des seule famille d’ingrédients de soin dont l’efficacité anti-âge a été prouvée et reconnue par différentes études scientifiques (pareil pour la crème solaire)(oui, j’insiste, absolument! 😉 ).

Ils sont aussi très efficaces pour traiter l’acné. Historiquement, les rétinoïdes étaient d’ailleurs considérées comme un traitement anti-acné en priorité, leurs effets anti-âge ont été constatés par la suite.

Question vocabulaire, on parle plus souvent de rétinol que de rétinoïdes car ce dérivé de la vitamine A est le plus utilisé actuellement en cosmétique (car il est très efficace et disponible sans prescription médicale partout dans le monde).

Quels sont les différents rétinoïdes?

Les différents types de rétinoïdes utilisés en application topique cutanée comprennent (du plus doux au plus puissant):

– les esters de rétinol (retinyl propionate, retinyl palmitate, retinyl acetate, retinyl linoleate),
– le rétinol,
– le rétinaldéhyde,
– l’adapalène,
– la trétinoïne,
– le tazarotène.

Les 3 premiers rétinoïdes dans cette liste, les esters de rétinol, le rétinol et le rétinaldéhyde sont en vente libre. Ce sont eux que vous retrouvez dans les produits cosmétiques.

Les 3 autres, l’adapalène, la trétinoïne et le tazarotène, sont des traitements prescrits uniquement par un médecin sur ordonnance.
A noter, le tazatorène est un médicament topique prescrit contre le psoriasis, et n’est donc pas utilisé en traitement anti-âge.

Il y a également des ingrédients plus récents comme les esters d’acide rétinoïque, qui sont un peu à part (j’en parle davantage plus bas):
– l’hydroxypinacolone retinoate (HPR ou Granactive Retinoid),
– et le retinyl retinoate (r-Retinoate).

Ils sont également en vente libre.

Et le Bakuchiol alors, qu’est ce que c’est?

Le bakuchiol est un ingrédient dont on entend également beaucoup parler ces derniers temps. Il s’agit d’un ingrédient d’origine végétale, souvent présenté comme une alternative naturelle au rétinol.

A noter, le bakuchiol n’est pas un rétinoïde, il s’agit vraiment d’un autre type d’ingrédient.

Il provient de la plante de babchi (également connue sous le nom de Psoralea Corylifolia), originaire de l’Inde et du Sri Lanka, et a été historiquement utilisé dans la médecine ayurvédique et chinoise.

Il a des propriétés antioxydantes puissantes, et serait aussi capable d’estomper les différences de pigmentation de la peau dues à l’exposition environnementale. On lui prête également un effet apaisant prononcé. Le bakuchiol pourrait également réduire l’apparence des rides et des ridules.

S’il bénéficie d’autant de presse en ce moment, c’est qu’on lui prête des propriétés similaires à celles du rétinol, mais sans les effets indésirables possibles.

C’est un ingrédient dont l’exploitation est très récente (et apparemment, son exploitation pourrait mettre la plante en danger, plus d’infos ici) et sur lequel on a assez peu de recul (seulement 2 études, si j’ai bien compris).

Affaire à suivre, donc…

Le principe de conversion des rétinoïdes:

Une chose importante à comprendre avec ce types d’ingrédients: quel que soit le rétinoïde que vous choisissez d’utiliser, votre peau ne peut assimiler que la forme active de la vitamine A, l’acide rétinoïque.

L’acide rétinoïque est en effet un ingrédient bio-compatible avec l’organisme. Celui-ci le reconnaît et sait l’utiliser à son bénéfice.

Concrètement, l’acide rétinoïque se lie aux récepteurs des rétinoïdes naturellement présents dans notre corps (et sur notre peau), où il va permettre d’accélérer le renouvellement cellulaire et le processus de réparation des cellules. C’est de cette façon que l’acide rétinoïque peut être efficace sur les signes du vieillissement cutané (une peau qui se renouvelle mieux paraît plus jeune).

Les rétinoïdes les plus puissants, comme la trétinoïne par exemple, que j’ai évoqué plus haut, sont de l’acide rétinoïque pur. Ce sont donc les rétinoïdes les plus actifs biologiquement, ils commenceront à agir sur la peau immédiatement et puissamment. Parfois avec des effets secondaires importants, ce qui explique pourquoi les traitements à l’acide rétinoïque ne sont disponibles que sur ordonnance. C’est un traitement médical.

…plus le dérivé est proche de l’acide rétinoïque, plus il se transforme facilement et plus il est efficace sur la peau.

Les rétinoïdes en vente libre, plus doux, n’agissent pas directement et doivent être transformés en acide rétinoïque par les enzymes de notre peau. Cela peut se faire en une, deux ou trois étapes (on parle d’étape ou de conversion). C’est le principe de conversion des rétinoïdes!

En gros, ça donne ça:
Ester de rétinol ➟ rétinol ➟ rétinaldéhyde ➟ acide rétinoïque.

Trois conversions: les esters de rétinol se transforment d’abord en rétinol, puis du rétinol se convertissent en rétinaldéhyde, et enfin du rétinaldéhyde, ils deviennent de l’acide rétinoïque.
Deux conversions: le rétinol se transforme d’abord en rétinaldéhyde, puis du rétinaldéhyde se convertit en acide rétinoïque.
Une seule conversion: le rétinaldéhyde est le précurseur direct de l’acide rétinoïque.

En bref, plus le dérivé est proche de l’acide rétinoïque, plus il se transforme facilement et plus il est efficace sur la peau.

Selon les personnes, ce taux de conversion peut varier (certaines peaux convertissent plus vite que d’autres), et la concentration du dérivé rétinoïde joue également (une faible concentration d’un dérivé de rétinoïde éloigné ne donnera que très peu d’acide rétinoïque au final, voire pas du tout).

Mais ça ne veut pas dire que tous les dérivés rétinoïdes sont inefficaces, loin de là! Même s’ils n’agissent pas tous à la même vitesse, on peut avoir de très bons résultats sur le long terme avec des dérivés nécessitants une ou plusieurs conversions.

Et le gros avantage des dérivés par rapport à l’acide rétinoïque est que ceux-ci sont en général plus doux, et moins sensibilisants pour la peau.

Quels sont les bénéfices sur la peau du rétinol?

Les bénéfices des rétinoïdes sur la peau sont donc:
– une réduction des rides et ridules,
– une production accrue des fibres de soutien de la peau (élastine et collagène) pour un effet raffermissant,
– un teint plus homogène grâce à leur action épaississante sur l’épiderme: plus d’éclat et une réduction des taches liées au soleil,
– une action réductrice sur la taille des pores, et donc sur la texture de la peau, qui parait plus lisse.

Ils sont aussi très efficaces pour traiter les symptômes de l’acné: boutons, points noirs, et pores obstrués.

Quels sont les effets indésirables des rétinoïdes?

Une utilisation trop intensive ou d’un dérivé rétinoïde trop puissant peut avoir des effets secondaires sur la peau tels que:
– une sécheresse de la peau importante,
– des rougeurs,
– chez certains, il peut même y avoir une poussée de boutons,
– une irritation de la peau par endroits,
– une desquamation des cellules cutanée accrue (= la peau qui pèle),
– une plus grande sensibilité…

Ces effets secondaires sont tout à fait normal mais ils ne sont pas non plus une obligation. Si vous utilisez un rétinoïde et que vous ne les constatez pas sur votre peau, ça ne veut pas du tout dire que votre produit n’est pas efficace!

En général, ces effets secondaires, quand ils surviennent, ne durent pas longtemps (quelques jours à quelques semaines grand maximum). Si votre peau réagit plus longtemps que ça, c’est que l’ingrédient que vous utilisez n’est pas adapté, ou que la fréquence d’utilisation est trop rapprochée.

Et vraiment, j’insiste, pousser le bouchon pendant plusieurs semaines en s’imaginant que ça veut dire que votre produit fait quelque chose et que c’est bon signe, ce n’est vraiment pas une bonne idée. Laisser la peau en constant état d’inflammation la fait vieillir plus vite, et dans ce cas précis, c’est le contraire de ce que vous voulez!
Parlez-en à votre médecin si vous utilisez un produit prescrit, pour qu’il réduise le dosage, ou ralentissez la cadence d’application si vous utilisez un produit en vente libre. Croyez-moi, votre peau vous en remerciera 😉

Attention également si vous souffrez déjà d’une affection cutanée comme l’eczéma ou la rosacée, car les rétinoïdes peuvent provoquer des poussées et renforcer l’inflammation déjà existante. Cela ne veut pas dire que les rétinoïdes sont totalement contre-indiqués pour vous, mais qu’il faudra les introduire très progressivement dans la routine de soin, et idéalement avec l’accord de votre médecin.

Le rétinol n’est pas photo-stable, ce qui veut dire que les rayons UV peuvent le dégrader, donc le rendre inefficace. Pour cette raison, il est conseillé de l’utiliser plutôt dans sa routine du soir.

Même si la molécule elle-même n’est photo-sensibilisante, elle sollicite beaucoup la peau qui, à cause du traitement, sera plus sensible aux effets du soleil. Si vous adorez aller vous exposer au soleil pour bronzer, ce n’est donc vraiment pas une bonne idée de commencer à utiliser ce type d’ingrédients! Vous risquez vraiment de brûler beaucoup plus facilement.

Cela étant dit, je vais encore insister lourdement, mais si vous pensez commencer à utiliser un rétinoïde et ne pas utiliser de produit solaire dans la journée (quelle que soit la saison), je vous arrête tout de suite: lâchez l’affaire!
Les rétinoïdes sont efficaces pour lutter contre les signes visibles de l’âge provoqués par les rayons UV/ le soleil. Donc continuer à s’exposer sans protection à ce même soleil qui vous fait vieillir plus vite et envisager d’utiliser du rétinol pour réparer ses méfaits, il faudra m’expliquer l’intérêt, parce que là, je ne vois pas! 😉

Si on veut de l’efficacité anti-âge, le traitement va de pair: on se protège contre les causes du vieillissement en premier et on traite les dégâts en second. L’un ne va pas sans l’autre!

Enfin, l’usage des rétinoïdes est déconseillé pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Il existe des astuces pour limiter les effets secondaires des rétinoïdes, j’aurais l’occasion d’en reparler dans mon second article sur ce sujet!

Quel est le meilleur moment pour commencer à utiliser des rétinoïdes?

Selon la formule consacrée, ça dépend, ça dépasse.

J’ai beaucoup entendu que c’était mieux de commencer le plus tôt possible, pour prévenir l’apparition des premiers signes de l’âge (dés la fin de la vingtaine).

Il est vrai que certaines peaux marquent très vite, et présentent des signes visibles de l’âge plus tôt que d’autres (ridules, taches, texture de peau moins lisse…). Cela peut être provoqué par un exposition très importante au soleil pendant sa jeunesse (quelqu’un qui vit dans un pays très ensoleillé et qui ne s’est jamais protégé, par exemple), ou une personne qui fume beaucoup depuis très jeune…

Dans ce cas-là, ça peut effectivement être intéressant de commencer à utiliser un rétinoïde tôt. On peut commencer avec un dérivé très doux pour tâter le terrain, ce n’est peut-être pas la peine de se précipiter chez son dermatologue pour se faire prescrire de la trétinoïne à 20 ans (à moins d’avoir de l’acné mais là, c’est une autre histoire!).

… les rétinoïdes sont plutôt un traitement des signes de l’âge visibles plutôt que de prévention.

Mais personnellement, je n’en ai pas ressenti le besoin très tôt. J’ai pris grand soin de ma peau depuis des années et l’utilisation d’autres ingrédients anti-âge comme les acides par exemple, ainsi que l’application d’un produit solaire quotidiennement m’ont suffit à bien retarder les signes de l’âge.

J’ai donc commencé à introduire des rétinoïdes dans ma routine il y a 5 ou 6 ans. Et pour moi, c’était le bon moment (j’avais donc 35 ans). Je commençais à sentir ma peau un peu moins ferme, je voyais quelques rides apparaître par ci-par là, et surtout la texture de ma peau était un peu plus marquée qu’avant, avec notamment des pores plus visibles.

Pour moi, en effet, les rétinoïdes sont plutôt un traitement des signes de l’âge visibles plutôt que de prévention.

Mais d’ailleurs à ce propos, même si le rétinol est décrit comme “L’ingrédient anti-âge de référence“, le “gold standard” selon nos amis anglo-saxons, je ne pense non plus pas que son utilisation soit impérative et obligatoire pour avoir de bons résultats anti-âge. (mon ami Dominique en a parlé récemment sur son magnifique blog et je partage complètement son point de vue!)

Même si, à mon avis, ça vaut le coup d’essayer au moins une fois (d’abord avec un dérivé doux!) et de voir comment ça se passe, certaines personnes ont une peau qui ne supporte pas du tout les rétinoïdes, et ce n’est pas la fin du monde!

Si vous êtes dans ce cas-là, il vous reste plein d’autres actifs anti-âge très efficaces à essayer pour vous concocter une routine de soin digne de ce nom 🙂

Je pense aussi qu’il n’est jamais trop tard pour tenter un essai et que si vous réussissez à trouver le rétinoïde qui marche pour vous, vous verrez des résultats sur votre peau de toute façon (même si vous commencez à l’utiliser à plus de 50 ans, par exemple).

Le rétinol reste un ingrédient reconnu comme étant très efficace, même si, on l’a dit, ce n’est pas le seul!

Comment intégrer le rétinol dans sa routine de soin?

Je pense faire un article séparé sur ce sujet. J’ai trop de choses à dire!

Je voudrais vous parler en détail de mon expérience avec les produits aux rétinoïdes que j’ai pu essayer, ainsi que des astuces que j’ai pu expérimenter au fil du temps afin d’optimiser mon utilisation de cet ingrédient qui n’est pas toujours évident à apprivoiser, j’en conviens!

Je vous demande donc un peu de patience, ma réponse à cette question va bientôt arriver!

Edit du 01/03/2019:
L’article est en ligne!
Utiliser du rétinol efficacement, sans y laisser sa peau

Quelques exemples de produits aux rétinoïdes:

Je veux terminer ce Focus ingrédient en vous donnant des exemples de produits qui utilisent tous ces rétinoïdes, en partant des plus doux jusqu’aux plus puissants!
J’aurais l’occasion de vous parler de mon expérience avec ceux d’entre eux (je ne les ai pas tous essayé) lors dans mon prochain article sur le sujet 😉

Les produits aux rétinoïdes en vente libre:

Produits aux esters de rétinol:

Les esters de rétinol sont les rétinoïdes les plus doux, car ils doivent être convertis trois fois avant de devenir actifs sur la peau.

Ils sont donc un excellent choix pour les peaux sensibles et réactives, car les effets secondaires sont très limités. Ils sont aussi idéaux pour tous les débutants en rétinoïdes, car ils permettent de commencer à habituer la peau à cette famille d’ingrédients.

Mais tous les esters de rétinol ne sont pas égaux en terme de résultats anti-âge.

Le plus efficace est le retinyl propionate, surtout à une concentration élevée car il aide à réduire les rides et la pigmentation.
Le retinyl palmitate est le second plus efficace même si ces résultats sont vraiment légers sur les rides et l’aspect de la peau.
Les autres esters de rétinol (retinyl acetate et retinyl linoleate) sont plus faibles et il est préférable de les utiliser en combinaison les uns avec les autres et/ou en complément d’autres rétinoïdes plus puissants.

Exemples de produits:

Shani Darden Retinol Reform : contient 5 % de retinyl propionate et 5 % d’acide lactique.

A313 Pommade Vitamine A : contient un mélange de retinyl propionate, de retinyl palmitate et de retinyl acetate (concentré à 0.06%), ainsi que des excipients connus pour intensifier la capacité de pénétration des autres ingrédients (du polyethylene glycol, ou macrogol).

Produits au rétinol:

Le rétinol, le rétinoïde le plus courant (et le plus populaire) dans les cosmétiques en vente libre, doit subir deux conversions avant de devenir biologiquement actif sur la peau.

Il est donc bien plus efficace que les esters de rétinol, même s’il est moins actif que l’acide rétinoïque médical (environ 20 fois moins puissant à concentration égale). Mais concrètement, cela veut dire qu’on peut obtenir des résultats anti-âge similaires avec le rétinol, mais qu’ils prendront plus de temps à obtenir qu’avec les traitements rétinoïdes médicaux.

S’il est efficace, le rétinol peut aussi être desséchant et irritant pour certaines personnes, mais pas autant que des rétinoïdes plus puissants comme la trétinoïne par exemple. Pour limiter les effets secondaires, on peut “entraîner” sa peau en commençant avec des concentrations faibles de rétinol (0.1% ou 0.3%), et augmenter petit à petit pour arriver à des concentrations plus fortes (1%).

Exemples de produits:

Drunk Elephant A-Passioni : 1% de rétinol dans une base crème riche. (J’aurais l’occasion d’en reparler, mais ce produit ne m’a pas du tout réussi, je l’ai trouvé très irritant sur moi…)

Paula’s Choice Booster 1% Rétinol : un sérum non gras concentré à 1% de rétinol, une texture idéale pour les peaux mixtes à grasses. Il peut s’utiliser sous la crème de nuit ou le sérum, ou mélangé avec l’un d’entre eux. Celui-là, par contre, je l’ai adoré (même chose, les détails viendront dans un futur article 😉 ).

Paula’s Choice Clinical 0.3% Retinol + 2% Bakuchiol Traitement: un sérum crémeux qui contient un mélange de 0.3% de rétinol, 2% de Bakuchiol plus quelques peptides réparateurs.

Produits au rétinaldéhyde:

Le rétinaldéhyde, ou rétinal, ne nécessite qu’une seule conversion pour être transformé en acide rétinoïque par notre peau. Il devient de l’acide rétinoïque 11 fois plus vite que le rétinol, et serait environ 20 fois plus puissant que le rétinol (selon la concentration utilisée). Selon certaines études, le rétinaldéhyde serait capable de donner des résultats anti-âge sur la peau comparables à ceux de l’acide rétinoïque, avec beaucoup moins d’effets indésirables que ce dernier.

Le rétinaldéhyde est également efficace sur le traitement de l’acné, car il est antibactérien et aide à réguler le renouvellement cellulaire.

Il peut provoquer une certaine sécheresse et des irritations cutanées, mais pas autant que l’acide rétinoïque pur (et selon certaines études, il serait aussi moins irritant que le rétinol).

Son principal inconvénient: c’est une molécule très instable, qui s’oxyde facilement. Il coûte également très cher à formuler, ce qui fait que les produits en contenant ne sont souvent pas donnés. On le trouve cependant de plus en plus souvent dans des produits cosmétiques utilisant des procédés innovants comme l’encapsulation, par exemple, qui permet de mieux protéger la molécule de rétinal.

Exemples de produits:

Medik8 Crystal Retinal (entre 1 et 10) : selon la concentration choisie, ce sérum contient entre 0.01 et 0.1% de rétinal encapsulé, mais aussi de l’acide hyaluronique, de la glycérine et de la vitamine E. (C’est celui que j’utilise en en ce moment 🙂 )

Allies Of Skin 1A™ Retinal + Peptides Overnight Mask : une crème à utiliser le soir qui contient du rétinal encapsulé (la concentration est de 0.05%), ainsi qu’un complexe de peptides, et d’ingrédients anti-oxydants.

Des produits à l’hydroxypinacolone retinoate (HPR ou Granactive Retinoid):

Les esters d’acide rétinoïque sont une nouvelle génération de rétinoïdes que l’on rencontre de plus en plus dans les produits anti-âge. Il n’y a pas autant d’études sur eux que sur les autres rétinoïdes, mais on les dit plus actifs que le rétinol, sans l’irritation souvent associée avec ce dernier.

Le plus connu d’entre eux est l’hydroxypinacolone retinoate (HPR ou Granactive Retinoid).

Celui-ci se lie directement aux récepteurs des rétinoïdes dans la peau, sans avoir besoin de conversion. Son activité est donc similaire à celle de l’acide rétinoïque pur. Mais non seulement il est moins irritant que la trétinoïne, mais il est également moins irritant qu’une concentration plus faible de rétinol (0.5%).

Il aurait des résultats anti-âge similaires à ceux du rétinol sur les rides, les taches de vieillesse et les dommages causés par le soleil en général. Un petit bémol cependant, la plupart des études le concernant proviennent du fabricant de cet ingrédient (ça ne veut pas dire qu’elles sont faussées, hein, mais plutôt qu’il faut les prendre avec un peu de recul).

Exemples de produits:

The Ordinary Granactive Retinoid 2% Emulsion : un sérum crémeux qui contient 0.2% d’HPR et également du rétinol encapsulé pour une libération progressive dans la peau (moins irritant que du rétinol pur, donc).

Sunday Riley Luna : une huile visage contenant de l’HPR (la concentration n’est pas divulguée par la marque) dans une base d’huiles végétales. Elle contient également pas mal d’huiles essentielles.
Je crois bien que c’est le tout premier produit de ce type que j’ai testé, j’en avais même parlé sur mon premier blog à l’époque (ma revue de Luna sur bonnie-garner.com).

Des produits au Retinyl Retinoate (r-Retinoate):

Le Retinyl Retinoate (r-Retinoate) est un autre type d’ester d’acide rétinoïque nouvelle génération. Il est composé d’une alliance d’acide rétinoïque et de rétinol, ce qui le rend actif sur la peau tout de suite.

Des études ont démontré que le Retinyl Retinoate favorisait la synthèse du collagène huit fois plus que le rétinol. Il est également plus efficace que ce dernier sur la réduction des rides. Il agit également sur l’acné légère à modérée en luttant contre les bactéries et en réduisant la production de sébum. Le Retinyl Retinoate est généralement bien toléré et moins irritant que les autres rétinoïdes.

Contrairement aux autres rétinoïdes, c’est une molécule photo-stable; on peut donc l’utiliser matin et soir si on le désire.

C’est un ingrédient assez nouveau et peu exploité pour le moment par les marques de cosmétiques car il est très coûteux à formuler (et ça se répercute sur le prix des produits).

Un exemple de produit:

Medik8 r-Retinoate® : une crème à base de Retinyl Retinoate encapsulé, qui contient aussi dans sa formule de l’acide hyaluronique, ainsi qu’un dérivé de vitamine C et de la vitamine E. (Je ne l’ai pas encore essayé mais c’est prévu!)

Les produits aux rétinoïdes sous prescription médicale:

Je précise que pour ces derniers, je ne vais pas parler d’expérience car je ne les ai jamais utilisé personnellement, et puis clairement, on est sur du médical, donc ça sort de mon domaine de compétences (si j’ai écrit des bêtises, n’hésitez pas à me le dire pour que je puisse les corriger)… Mais je me suis dit que juste pour info, je pouvais quand même en toucher deux mots!

Les produits suivants doivent être prescrits par un médecin. A Dubaï, ils sont cependant en vente libre, ce qui explique pourquoi j’ai pu les utiliser pour mes photos dans cet article 😉

Produits à l’adapalène:

L’adapalène, est un rétinoïde qui se lie de façon sélective à certains des récepteurs rétinoïdes de notre peau. Il n’a pas besoin d’être converti en acide rétinoïque, il est actif tout de suite.

Sa principale revendication est le traitement de l’acné. Il est réputé plus efficace que la trétinoïne contre l’acné et il est également mieux toléré. Il agit en normalisant le renouvellement cellulaire, en réduisant l’inflammation et en inhibant la formation des comédons. Selon les études, on a également constaté que l’adapalène pouvait traiter les signes légers à modérés du photo-vieillissement, y compris les rides.

Bien qu’il soit moins irritant que la trétinoïne, l’adapalène peut provoquer une sécheresse, une desquamation (la peau qui pèle), des rougeurs et des irritations, surtout pendant les premiers mois de traitement.

Les concentrations selon les produits varient entre 0.1 et 0.3%.

Un exemple de produit (j’en parle car il a été récemment mis en vente libre aux États-Unis et à Dubaï, on le trouve également en pharmacie sans ordonnance):

Differin Adapalene 0,1 %: il contient 0,1 % d’adapalène dans une base gel.

Produits à la trétinoïne:

La trétinoïne est de l’acide rétinoïque pur. Elle n’a donc pas besoin d’être transformée au contact de votre peau et elle est efficace immédiatement. La trétinoïne est environ 20 fois plus puissante que le rétinol (selon le pourcentage).

La trétinoïne est démontrée comme étant le rétinoïde le plus efficace sur les signes visibles de l’âge photo-induits. Elle réduit les rides et les ridules en restaurant la formation de collagène et en inhibant la dégradation du collagène. Elle tonifie également les peaux relâchées, lisse les peaux texturées, et estompe les taches brunes. Elle n’est pas seulement efficace pour les signes de vieillissement, elle traite également l’acné, car elle peut ralentir la kératinisation et permet au sébum de mieux circuler en désobstruant les pores.

Malheureusement, elle est également très irritante. Sécheresse intense, desquamation, rougeurs sont parmi les effets secondaires courants de la trétinoïne.

Les concentrations dans les produits contenant de la trétinoïne varient entre 0.01 et 0.1%.

C’est un traitement médicamenteux, il est impératif de consulter son médecin avant de l’utiliser.

Si vous voulez en savoir plus sur le rétinol et son utilisation, mon second article est en ligne!
Utiliser du rétinol efficacement, sans y laisser sa peau

Commentaires (76)

  1. Bonjour Bonnie.
    Hâte de lire la suite..cet article confirme le fait que le retinol ne s’utilise pas à tout va et la patience est le maître mot.voilà deux mois que j’utilise du retinol et j’ai réfléchi longtemps….

  2. De la bombe ton article Bonnie! Ca m’a aussi permis de mieux m’y retrouver. Etant donné que j’ai commencé kamikaze… J’aime beaucoup les nuances que tu apportes, elles sont importantes à comprendre et quelques-unes d’entre elles qui étaient encore floues sont beaucoup plus claires pour moi! Merciiii! Je vais maintenant m’abrutir en regardant Gooplab (ou m’énerver 😀 )

    1
    • Ah ah merci beaucoup Kim, ça me fait super plaisir!
      Eh oui, commencer kamikaze avec ce type d’ingrédient, c’est un peu à tes risques et périls lol
      Lol bon courage pour la dose intensive de Gwynie (là aussi, c’est à tes risques et périls ah ah ah)

  3. Coucou Bonnie merci pour ce premier article très intéressant (et très attendu pour moi lol) cela a dû te demander beaucoup de travail donc un grand merci.
    J y vois un peu plus clair et ton article est assez rassurant ! 54 ans et je n ai jamais osé sauter le pas, peau assez compliquée, très sensible…. Le produit que tu utilise actuellement a l air intéressant (oui j’ai cliqué sur le lien) car apparemment on peut commencer tout doucement selon la formule choisie. Mais j attend “l épisode” à venir sur ton expérience et astuces. 😋😋

    • Oui, je comprends, c’est un ingrédient qu’il faut apprivoiser 😅
      Après, j’en parlerai en détails la semaine prochaine, mais le produit que j’utilise est doux, oui, mais pas pour tout le monde (c’est quand même un produit plutôt destiné aux initiés du rétinol qu’aux débutants, à mon avis 😉).

  4. Merci beaucoup sur ce focus très détaillé, je ne connaissais pas le r-retinoate. Par contre j’ai une question depuis longtemps sur le rétinol : si on commence tôt (vers 25 ans par ex) est-ce que notre peau va s’y habituer et on devra augmenter le dosage plus les années passent ? A priori instinctivement je dirais non car on peut varier le type de dérivé de vitamine A qu’on utilise et notre peau est une machine bien huilée mais si notre peau se désinsensibilise alors il y a bien une corrélation entre fréquence et efficacité ?

    • Je t’avoue que je ne sais pas trop 🤔 Il me semble qu’il y a eu des études à ce sujet, mais elles concernent surtout la forme la plus plus active/ le médicament, à savoir la trétinoine, pas les autres dérivés qui ont été moins étudiés.

      D’après ce que j’ai compris (mais je ne suis pas médecin, donc à prendre avec des pincettes), au bout d’un ou deux ans d’utilisation quotidienne de trétinoine (je ne sais pas le pourcentage, j’imagine que c’est celui que le patient supporte), on atteint un stade maxi en terme de résultats sur la peau.
      Du coup, après ce seuil de 2 ans, il est plutôt conseillé de continuer à en utiliser surtout pour maintenir les résultats. Et apparemment, pour cette utilisation en “maintenance”, 2 ou 3 fois par semaine suffiraient. Mais une fois encore, cette observation serait valable uniquement pour la trétinoine, pas les autres dérivés.

      1
  5. Très intéressant ton article, mais j’avoue n’avoir pas bien compris tous ces termes impossible à retenir pour ma part,, mais au moins je sais que le rétinol et ses dérivés sont d’excellents anti-âges pour en avoir utilisé depuis longtemps, au début j’utilise Roc au rétinol, mais était moyennement efficace, mais depuis que j’ai découvert the ordinary avec le fameux granactive, j’en suis très contente car je vois les effets visibles, peau plus lisse, pores resserrés, ridules diminuées, ayant un très petit budget ce type de soins est vraiment super , du coup je continue avec la marque the ordinary !

  6. Bonjour, peux tu nous en dire plus sur le serum au retinol de la Roche Posay ?
    Merci pour ton article je comprend mieux pourquoi je suis irritée à certains endroits .

    • Bonjour Vanessa 😊 Lequel, celui que j’ai montré en story sur Instagram?
      Si c’est celui-ci, je n’ai pas plus d’infos que ce que j’ai dit en story vu que je ne l’ai pas essayé (et je ne compte pas le faire d’ailleurs, je suis passé à plus fort depuis un moment).
      Si j’ai bien compris, c’est un sérum au rétinol, concentré à 0.3%, et avec du niacinamide. J’ai vu de l’alcool et du parfum dans la composition, ce que je trouve un peu bof, perso 😅 C’est tout ce que je peux en dire sans l’avoir essayé!
      J’espère que ça répond un peu à ta question ☺️❤️

  7. Bonjour Bonnie, eh bien quel beau boulot !! Et tout ça par générosité , j admire.
    J utilise moi aussi le granactive 2% de the ordinary, du coup je ne sais pas lequel est le plus puissant dans cette marque. J avoue que j ai acheté un flacon de chaque pour les utiliser par ordre croissant de puissance pour y aller en douceur. Saurais tu me dire comment les utiliser?
    Je te remercie infiniment et t embrasse très fort ! Nouzha

    • Je vais parler de la façon dont j’ai introduit le rétinol dans ma routine et la fréquence d’application en détail dans mon article suivant.
      Ça devrait t’aider à y voir plus clair, j’espère 😉❤️

      1
  8. Bonjour Bonnie,
    Merci pour cet article qui éclaircie bien les choses, j’utilise le Granactive de The Ordinary depuis un moment (un fois par semaine) et ma peau n’a aucune réaction particulière. J’aimerai passer à la vitesse supérieure, le rétinoate attendra vu le prix, je suis tentés par le Medik8 Crystal Rétinal, ma question est : est il plus intéressant d’augmenter la fréquence d’utilisation ou de passer à une concentration supérieure en gardant le même rythme d’application. J’espère que je suis claire, gros bisous à toutes.

    • Bonjour Carine ☺️ Je répondrai à ta question plus en détail dans mon article suivant mais réponse courte, il vaut mieux que tu augmentes la fréquence d’application de ton produit dans un premier temps avant de penser à passer à un ingrédient plus puissant 😉

  9. Bonjour bonnie
    Merci pour ce super article ! J attends la suite avec l’impatience.
    Ca fait plusieurs annees que j y pense ( au retinol) mais j ai clairement la trouille avec ma peau mixte sensible …
    Cette année j ai failli acheter celui a 2% de the ordinary et puis j ai renoncé.
    J ai rendez vous avec le dermato dans un mois j en parlerai avec lui .
    Ce qui me fait reculer c est qu il faudrai que je lache ma vitamine c que j adore ….
    En ce moment ma peau va mieux et je me demande toujours si j en ai vraiment besoin .
    J avais lu l article de dominique et je m etais dit : bon y a d autres actifs ne prenons pas de risque .
    En tt cas si je teste ce sera l hiver prochain .a 40 ans j ai tres peu de rides pas de taches et je prends grand soin de ma peau . A suivre en tt cas ce qui est certains c est que cet actif faitres envie !

    • Merci beaucoup! 😀
      Tu sais, perso, je n’ai jamais eu de problème avec mes produits à la vitamine C, c’est vraiment propre à chacun!
      C’est vrai que je pense que c’est plus prudent de la laisser de côté au début, quand tu introduis un rétinoïde dans ta routine, mais si ta peau supporte bien le produit, tu peux réutiliser de le vitamine C après quelque temps! C’est vraiment une histoire de patience avec cet ingrédient, j’aurais l’occasion d’en reparler dans mon prochain article 😉

  10. Merci pour cet article et j’ai bien hâte de voir la suite. J’ai introduit les rétinols il y a 2-3 ans en débutant par le Granactive de The Ordinary. J’ai ensuite évolué vers le Retinol d’Hollywood Skin. Maintenant j’essaie le rétinal puisque ma peau réagit bien. Malheureusement le retinal est rare, j’aimerais bien me procurer le Medik8 mais il ne semble pas accessible au Canada. Si tu as des lecteurs de mon pays, il existe Avene qui a une gamme Retrinal qui contient du retinal, c’est ce que j’utilise actuellement. Tu le connais ?

    Bien hâte de lire la suite

    • Bonjour Sylvie et merci beaucoup!
      Ah zut pour Medik8! Il me semble q’ils ont mis leur site en version internationale il y a quelques mois mais j’ai cru comprendre que la législation canadienne était compliquée avec cet ingrédient, c’est peut-être pour ça?
      Et non, du coup, je ne connais pas cette gamme de chez Avène, elle n’est pas dispo en France, et il ne me semble pas l’avoir vu à Dubaï non plus, donc du coup, je ne l’ai jamais testé! 🙁

      1
  11. Merci! C’est vraiment un article tres instructif. J’utilise le Paula choice 1% sans probleme depuis quelques mois. Si je suis tentee par le Medik8 crystal, tu penses que ca correspondrait a quelle intensite (ca va apparement de 1 a 10)? Encore un grand merci pour ton article qui clarifie beaucoup de choses pour moi.

  12. Waoohhh, article super complet qui a du te demander beaucoup de temps!!
    J’ai appris tout pleins de choses. Bravo Bonnie 👏🏼👏🏼👏🏼

  13. Si je comprends bien les produits que tu as cité dans ton article sont présentés par ordre de puissance. Du plus faible au plus fort ?
    Le medikat serait plus fort que la tretinoine ?
    Merci.

    • Non, je les ai effectivement classé du plus doux aux plus puissant, et la trétinoïne est après le rétinal de Medik8, donc elle est plus forte! 😉
      Si tu parles de l’autre produit de Medik8, le r-Retinoate, il est également plus doux que la trétinoïne.
      En bref, la trétinoïne est toujours le rétinoïde le plus puissant, c’est pour ça qu’elle doit être prescrite par un médecin! 🙂

  14. Coucou Bonnie ton article est très intéressant et nous éclaire un peu car ce n’est pas facile de s’y retrouver. J’utilise Granactive Retinoids 5% dans du Squalane tous les soirs et j’en suis satisfaite j’ai pu aussi réintégrer la vitamine C. Pour l’instant ma routine est basée sur l’hydratation. J’ai hâte de lire la suite de ta revue. Merci infiniment pour le sérieux de ton blog c’est toujours un plaisir de s’instruire. Bon dimanche et gros bisous 😘💞🥰🌹

  15. Bonsoir Bonnie, toujours un véritable plaisir que de lire tes articles super intéressant, je l’attendais avec impatience tout comme la suite… j’ai moi meme commencé (depuis une semaine) un serum avec du rétinol 1% celui de chez ordinary, je l’ai inclu dans ma routine du soir 2 fois par semain et je pense augmenter, mais j’avais juste une question, est ce qu’au début cela donne des boutons, car j’ai des boutons (pas beaucoup 2 ou3) mais je ne sais pas si c’est ca ou si c’est une nouvelle protection solaire que je teste etude house…car le reste de ma routine soir ou matin est toujours basée sur de l’hydratation, j’y ai d’ailleurs inclus aussi le serum iunik beta glucan
    merci en tout cas pour ce bel article
    😘

    • Merci beaucoup! 🙂
      Oui, ça peut effectivement donner des boutons, c’est vrai. Par contre, je trouve personnellement qu’1% de rétinol, ça fait beaucoup pour un premier produit! Sois attentive aux signes d’inflammation de ta peau quand même 😉

      1
  16. Coucou Bonnie, merci 😊
    Du coup je ne comprends pas la compo de mon serum anti age de Hollywood skin qui dit avoir 2,5% de retinol. Ça me semble énorme maintenant que j’ai lu ton article. Ou est le problème ? Quelque chose que je n’ai pas compris ?

    • Coucou Laetitia! 🙂
      Je ne connais pas du tout les produits de cette marque, mais effectivement j’ai jeté un coup d’œil sur leur site, c’est bien indiqué 2.5% de rétinol. Ça me semble énorme, personnellement…
      Je ne serais pas étonnée que ce soit en fait des esters de rétinol. J’ai eu le même cas avec le produit de Shani Darden. Quand je l’ai acheté il y a quelques années, la marque indiquait sur leur site qu’il s’agissait de 5% de rétinol. Alors qu’en réalité, il s’agissait d’esters de rétinol comme me l’avait confirmé la marque quand je leur ai posé la question.

      J’ai cherché ce matin pour voir si je trouvais quelque part les infos sur la concentration maximale autorisée de rétinol dans les produits cosmétiques en Europe, mais je n’ai pas réussi à trouver. J’ai cru comprendre selon les documents que j’ai lu que les produits qui utilisent cet ingrédient sont considérés efficaces sur l’action anti-âge et “sûrs” (dans le sens où les effets indésirables sont limités) à 0.3% de rétinol. Mais dans les docs que j’ai lu, ils ne donnaient pas l’info sur la concentration maxi autorisée en Europe… (source du doc via cet article de L’observatoire des cosmétiques)
      Selon ce que j’ai pu constater dans les produits disponibles sur le marché (en tout cas, chez les marques connues et considérées comme sérieuses), ils ne vont jamais au delà de 1% de rétinol.

      Maintenant, si tu veux être certaine, je te conseille de prendre contact avec la marque directement et de leur demander, c’est le plus simple pour avoir une réponse! 🙂

      1
  17. Bonsoir Bonnie, et merci pour ce premier article.
    Comme d’autres, j’avoue attendre la suite avec impatience…!!
    Effectivement, pour moi le rétinol, ce fut le Roc de mauvaise réputation qui m’a valu une superbe allergie juste avant un stage !! En l’an 2000.
    Autant que j’ai désormais une trouille rouge (oui pas bleue, rouge, comme mon allergie…) de cette “chose” d’où ma réticence à l’utiliser.
    J’ai pourtant acheté le sérum Granactive de The Ordinary, qui dort dans mes tiroirs. Pourtant, je serais dans la “cible” avec des rides sur le front et quelques tâches de soleil. Mais vraiment, ce truc me flanque une peur absolue.
    Et puis j’avoie ne pas savoir comment l’utiliser, à quel moment…. J’ai désormais la peau sèche, fine, sensible.
    Je n’ai même pas encore introduit la vitamine C, que j’ai aussi acheté : je ne sais pas ce qui serait le mieux.
    Bref, tes prochains articles pourraient peut être m’aider à vaincre ma peur.
    C’est après cet épisode malheureux que j’ai d’ailleurs commencé à m’intéresser au bio et que, plus jamais, je n’ai acheté de marques de parapharmacie. Ben oui, réaction un peu extrême mais franchement, cette marque était dangereuse pour l’époque, sans aucun information sur comment utiliser le produit.
    Bref, le rétinol et moi sommes un peu fâchés !!

    • Oui, c’est vrai que ça se vendait comme des petits pains à l’époque, et je ne suis pas sûre que les précautions d’emploi étaient toujours très bien expliquées!

      La vitamine C, j’en ai vraiment parlé en détails dans mon article Focus dédié si tu veux plus d’infos dessus 😉
      Pour moi, les deux se complètent! La vitamine C est plus indiquée le matin, pour son effet anti-oxydant et qui potentialise l’effet protecteur du produit solaire que l’on applique par dessus. Les rétinoïdes vont réparer les dommages des UV et s’utilisent davantage le soir. Donc avec ces deux familles d’ingrédients, tu as une action complète, matin et soir, contre les signes du vieillissement!

      Ceci étant dit, si tu commences à introduire le rétinol dans ta routine et que utilises déjà d’autres actifs (vitamine C, acides…), c’est toujours mieux de les laisser de côté le temps que la peau s’habitue au rétinoïde. Au moins les premières semaines (voire mois si ta peau est très sensible) 😉

      • Merci pour ta réponse Bonnie.
        Je crois que je vais attendre l’été pour la vitamine C.
        Quant au rétinol, tes articles suivants sauront sans aucun doute m’éclairer davantage encore.
        Bonne fin de journée à toi.

  18. Bon j’avais écrit un long message mais hop, disparu. Comme ça m’agace….
    En deux mots, le rétinol et moi sommes très fâchés, suite à une grosse allergie en 2000 avec le ROC de saleté !!
    Depuis, je n’ai jamais réessayé, trop peur de recommencer.
    Mais j’attends tes articles suivants avec impatience.
    Merci Bonnie pour tes articles bien informés.

  19. Bonjour Bonnie ,
    Trop bien cet éclairage des Retinols et dérivés .
    J attend 1 semaine pour avoir la suite avec impatiençe .
    Moi je suis nouvelle à te suivre toi et Sonia , j ai 53 ans et je commençe seulement les routines 🙈 . Mais j ai l impression d avoir un bon capital .
    Enfin ! Je commençe tout ça et je me dis que j ai peut etre commençé fort . Je suis avec le Hollywood skin à 2,5 % . Donc il se classe où çelui là ?
    En tous les cas ..bravo pour tout tes articles . C est hyper HYPER interessant et enrichissant .

    • Merci beaucoup Jocelyne! 🙂
      Je te réponds la même chose qu’à Laetitia plus haut concernant le sérum Hollywood Skin 😉

      Je ne connais pas du tout les produits de cette marque, mais effectivement j’ai jeté un coup d’œil sur leur site, c’est bien indiqué 2.5% de rétinol. Ça me semble énorme, personnellement…
      Je ne serais pas étonnée que ce soit en fait des esters de rétinol. J’ai eu le même cas avec le produit de Shani Darden. Quand je l’ai acheté il y a quelques années, la marque indiquait sur leur site qu’il s’agissait de 5% de rétinol. Alors qu’en réalité, il s’agissait d’esters de rétinol comme me l’avait confirmé la marque quand je leur ai posé la question.

      J’ai cherché ce matin pour voir si je trouvais quelque part les infos sur la concentration maximale autorisée de rétinol dans les produits cosmétiques en Europe, mais je n’ai pas réussi à trouver. J’ai cru comprendre selon les documents que j’ai lu que les produits qui utilisent cet ingrédient sont considérés efficaces sur l’action anti-âge et “sûrs” (dans le sens où les effets indésirables sont limités) à 0.3% de rétinol. Mais dans les docs que j’ai lu, ils ne donnaient pas l’info sur la concentration maxi autorisée en Europe… (source du doc via cet article de L’observatoire des cosmétiques)
      Selon ce que j’ai pu constater dans les produits disponibles sur le marché (en tout cas, chez les marques connues et considérées comme sérieuses), ils ne vont jamais au delà de 1% de rétinol.

      Maintenant, si tu veux être certaine, je te conseille de prendre contact avec la marque directement et de leur demander, c’est le plus simple pour avoir une réponse! 🙂

  20. Bonjour Bonnie,
    Merci pour ta réponse à mon message plus haut, je voulais savoir aussi si il fallait voir un médecin spécialisé pour se faire prescrire une crème aux rétinoïdes ? je ne souhaite pas en utiliser trop vite, je compte franchir les étapes dans l’ordre pour ne pas prendre de risque mais la dernière fois que j’ai vu un médecin j’ai posé la question, c’était une jeune femme pas vraiment au courant car elle s’est affolée et m’a dit qu’elle n’en prescrirai certainement pas pour les signes de l’âge vu que c’est pour l’acné. D’où ma question qui peut peut-être intéresser d’autres personnes, faut-il prendre RV chez un dermato directement ?

    • Bonjour Carine,
      Comme je l’ai expliqué dans l’article, ça dépend du rétinoïde!
      Si c’est de la trétinoïne ou de l’adapalène, oui, il faut une prescription médicale 🙂 (et dans ton cas, peut-être qu’il faudrait voir une autre dermato plus au courant ah ah 😉 )

  21. Bonjour,
    Est ce que le rétinol peut s’utiliser toute l’année sur ou faut-il faire des “cures” quelques semaines par an?
    J’avais lu un article qui déconseillait le rétinol sans pause mais je jr n’arrive plus à remettre la main dessus.
    En tout cas hâte de lire la suite de l’article!

    • Bonjour Nadia! 🙂
      Pour moi, ça dépend! Si tu pars en vacances au soleil et que tu sais que tu vas t’exposer plus que d’habitude, c’est probablement mieux de s’arrêter. Sinon, je ne vos pas trop l’intérêt d’arrêter vu que tu risques de perdre les résultats acquis par une utilisation régulière 🙂

  22. Bravo Bonnie, pour cet excellent article, c’est toujours un plaisir de te lire et je suis admirative pour tout le travail que tu fournis! Merci!

  23. Encore un article hyper intéressant et pas si long que ça à lire (mais pour l’écrire j’imagine bien que oui !). J’attends la suite avec impatience. Du haut de mes 45 ans je me dis qu’il va falloir que je tente. C’es tellement difficile de faire son choix entre toutes les autres, vitamine C, rétinol… Je superpose quelques couches mais je me limite souvent à 3 (essence sérum et crème). Il va falloir que je réfléchisse à la question et tu m’y aides beaucoup

  24. Bonjour , excellent article qui m a énormément appris !! C est un plaisir de vous lire ,vraiment !
    Je voulais savoir ce que vous pensiez des serums 16 et 24 de la marque Cosmedix et à quel niveau de votre super tableau ( que j ai presque appris par cœur 🤣🤣) vous les placeriez ?
    Je voulais aussi vous demander combien de temps je peux par exemple utiliser le medik 6 avant de passer au medik 10?
    Merci bcp et j ai hâte de lire vos nouveaux articles !!
    Talia

    • Merci beaucoup, c’est super gentil! Je suis ravie que l’article vous soit utile 🙂

      Je ne connais pas du tout cette marque, je suis désolée, ça va être compliqué de vous répondre!
      Pour Medik8, je ne peux pas vous dire comment votre peau va réagir, mais en ce qui me concerne, j’ai juste terminé mon tube de 6, tenté la version 10 et comme ma peau y réagissait bien, j’ai continué avec la 10. Mais vraiment, c’est votre peau qui vous dira. Pour ma part, si j’avais mal réagi avec la 10, je serais sans doute repassée à la 6 sans hésitation! 🙂

      Je parle davantage de la façon d’utiliser cet ingrédient dans cet article si vous voulez plus d’infos:
      Utiliser du rétinol efficacement, sans y laisser sa peau

  25. Bonjour , j ai réellement adoré votre article , c est un plaisir de vous lire et j ai appris bcp de chose!!
    Je voulais savoir ce que pensiez de l efficacité des sérums 16 et 24 de la marque Cosmedix au retinol/ retinal et à quel niveau vous les placeriez dans votre tableau .
    Je voulais savoir aussi combien de temps vous utilisez le medik8 cristal 6 avant de passer au 10?
    Dernière question , si j en suis au stade retinal, est ce que c est mieux de passer à un stade en dessous pendant l été ou je m expose ou bien vaut mieux arrêter puis reprendre au même niveau ?
    Merciiiiiiii !!

    • Si vous vous exposez beaucoup, il vaut peut-être mieux arrêter, mais c’est dommage. La seconde solution, c’est de continuer mais en évitant de vous exposer directement au soleil (de toute façon, c’est mauvais pour la peau lol) et en utilisant beaucoup de crème solaire (un indice 50+ ré-appliqué très souvent!) 🙂

  26. Excusez moi je n avais pas vu que mon premier message était passé ! C est pour cela que j ai fais un doublon 🤣🤣🤣 désolée

  27. Bonjour Bonnie
    Je viens de relire cet article… J’ai une question. J’utilise tous les soirs sans problème le Ordinary Retinol 1% in Squalane. Je voudrais utiliser un truc plus costaud 💪 j’ai vu que la Ysthéal Emulsion d’avène contient du rétinaldéhyde. Que penses tu de ce produit ? Je sais que tu trouves les french produits souvent boring, me too 😊 mais lui ? Ton avis ? Je peux cumuler ?
    Question subsidiaire, sans ordonnance, quel produit va être plus fort que mon 1% ordinary, comme ça au déboté 😉 merci 💞 Laetitia

    • Aucune idée pour le Avène, ça dépend de son pourcentage de rétinal, tu le connais?
      Plus fort que ton rétinol 1%, du rétinal un peu concentré, comme celui de Medik8 par exemple, le 6 ou le 10 😉

      1
      • Merci Bonnie, j’ai demandé à AVENE sur insta parce que je ne trouve pas le dosage. Je vais regarder le medik8 je crois que c’est plus cher mais bon…. C’est bien un serum ? On dirait une crème… J’ai la peau mixte, peur de cumuler les cremes la nuit parce que le matin mon nez luit… 🙏

  28. Bonjour Bonnie,
    As-tu essayé le r-retinoate de Medilk8?
    Selon la marque, il est moins effice que Clarity sur les blemished?
    Connais-tu la différence au niveau de la formulation avec la version intense sinon la dose plus concentrée?
    Merci et belle journée.

    • Coucou! 🙂
      Je suis en train d’essayer le r-Retinoate de Medik8 en ce moment, mais j’ai du mal à l’utiliser car sur moi, il est assez irritant malheureusement… Du coup, je l’alterne avec autre chose (de la trétinoïne, que j’ai l’impression que je supporte mieux que le r-Retinoate, surprise surprise).
      Je ne connais pas la différence de concentration avec la version intense, mais si j’ai bien compris, il y a du rétinal en plus dans la formule de la version intense! Perso, la version intense est trop chère pour moi, je préfère passer à la trétinoïne directement.

  29. Coucou Bonnie,
    Article très instructif 🙂
    Il faudra que je le relise encore une fois car il y a tellement de choses à retenir sur les différentes formes du Retinol 🤯
    Je n’en ai jamais utilisé jusque là, et j’aimerais me lancer mais avec une forme douce.
    J’ai lu ton article sur le Sunday Riley Luna, et souhaitais savoir si ce coffret pourrait être bien pour faire « connaissance » avec cet actif, mais le % indiqué sur la bouteille me paraît très très élevé 😳 https://www.sephora.fr/p/retinol-repeat-mini—coffret-soin-visage-P4111093.html
    Je sais que tu n’es ni médecin, ni dermato ! Un simple avis sur la question 🤔

    Ça m’a fait sourire en voyant la crème A313, le podologue me l’avait prescrit pour les callosités des talons !

    • Coucou Carole,
      Il me semble que c’est du HPR/ Granactive rétinoide, pas du rétinol dans ce sérum Sunday Riley et qu’il est encapsulé. Quoi qu’il en soit, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un produit pour débutant, effectivement!

      1
      • Merci Bonnie pour ton retour.
        Article relu, mais il faudra que je le refasse à tête reposée sans distraction autour car j’ai l’impression d’être un poisson rouge !!

        Effectivement, ce coffret contient deux produits avec de l’hydroxypinacolone retinoate (HPR ou Granactive Retinoid).
        HUILE DE NUIT LUNA: Trans-rétinol, un rétinoïde et le puissant ester de l’acide rétinoïue tout trans; Huile essentielle de tanaisie bleue, riche en azulène puissant; Huile de graines d’avocat, riche en vitamines anti-âge B, C, D, E et A; et l’huile de graines de chia, la source botanique la plus riche en oméga 3.

        A + SÉRUM RÉTINOÏDE HAUTE DOSE: Ester de rétinol 5% + liposome – rétinol encapsulé, CoQ10 et miel blanc hawaïen.”

        Je ne me suis pas lancée dans la lecture de ton autre article “Utiliser du rétinol efficacement, sans y laisser sa peau”, idem je souhaiterais le faire..au calme !!
        J’ai tout de même pu apercevoir le tableau récapitulatif, et là je suis perdue 🙁
        Je me demandais si l’huile de nuit Luna de Sunday Riley seule pourrait être pas mal comme premier contact et patatra, visiblement pas !
        Etant donné que j’ai une peau sensible, il serait préférable que je m’oriente vers le retinyl propionate, mais lequel ? Un conseil ?

        Pour info j’ai appris que la pommade A313 n’avait pas été étudié pour une utilisation contre l’acné ou les rides, ni en application sur le visage mais uniquement pour un traitement d’irritations locales sur le corps.

        • Je pense que tu devrais trouver pas mal de réponses dans mon second article 😉
          On pourra en reparler ensuite si tu veux! 😀
          PS: dans ma réponse à ton précédent commentaire, je ne parlais pas du Luna mais de l’autre sérum, pardon si ce n’était pas clair!

          1
  30. Hello Bonnie !

    Premièrement merci pour toutes ces informations ! Une vraie mine d’or ! Très complexe de connaître le produit qui nous convient le mieux.

    J’ai 26 ans et je commençais à me sortir de mon acné. Pourtant suite à quelques cicatrices causées par une grosse période de stress oxydatif (le stress joue sur la production de collagène apparemment…), je me suis renseigné sur les sérums permettant le renouvellement de la peau afin de traiter ces cicatrices.

    J”ai donc opté pour le sérum Regenacalm 2% (ester de rétinol) de The Face Theory après avoir lu des avis très positifs pour ce problème de cicatrices. Cela fait donc plus d’un mois que je l’utilise, j’ai commencé à l’appliquer tous les jours la première semaine (erreur sûrement), ma peau s’est véritablement empirée, éruption de boutons, grains de peau texturée, micro boutons, rougeurs, sur tout le visage et non pas uniquement sur quelques zones…. Je l’applique désormais 3 fois par semaine.

    Après cette déconvenue, je me suis énormément renseigné sur le rétinol et ses propriétés, risques, usage… Apparemment le rétinol aggrave la peau avant de l’améliorer, cela fait plus de 4 semaines que j’utilise ce sérum censé être “soft”. L’état de ma peau est véritablement problématique actuellement, tandis qu’avant je n’avais qu’une zone de cicatrices sur la joue.

    Je ne sais pas si je dois persévérer au risque d’aggraver ma peau, je sais que les effets du rétinol peuvent arriver dans les 6 à 8 semaines. Je fais face à un dilemme !

    Est-ce ce produit qui n’est pas adapté à ma peau ? Suis-je en train d’agresser ma peau ? Je suis intéressé par le sérum The Ordinary | Émulsion de Granactive Retinoid* 2, je lis beaucoup de bons retours ( mais le sérum Regenacalm avait beaucoup d’avis positifs aussi aha). Mais ma peau va-t-elle réagir de la même façon ? Beaucoup de questions et de préoccupations supplémentaires après le début de ce sérum… 🙁

    Que pensez-vous de ma situation ? Je sais que c’est compliqué à juger, car chaque peau est différente… M’orientez-vous vers le sérum de The Ordinary Émulsion de Granactive Retinoid ?

    Encore merci pour toutes ces infos passionnantes et pour ce travail !

    • Bonjour Nahüel 🙂
      Je m’abstiens en général de faire du conseil ici, car ce n’est pas le but.
      Je pars du principe que mes retours d’expérience ici peuvent être utiles à d’autres, et c’est pour ça que je les partage, mais c’est très compliqué répondre à votre question sans voir votre peau, sans la connaître et sans savoir ce que vous utilisez par ailleurs.
      Conseiller quelqu’un est un vrai métier et ce n’est pas ma démarche ici, je m’excuse s’il y a eu un quelconque malentendu.
      La seule chose que je peux vous conseiller, c’est de demander conseil à un professionnel qui sera plus à même de juger votre peau (une esthéticienne ou un dermatologue).
      Désolée de ne pas pouvoir vous aider davantage.
      PS: le fait que votre peau réagisse autant ne me paraît pas vraiment une bonne chose cela dit… Mais encore une fois, c’est très compliqué pour moi de juger!

  31. Bravo! Un des meilleurs articles (si ce n’est le meilleur) sur le Retinol . Très très instructif surtout pour différencier les types de retinol en fonction des produits cosmétiques. Certains affichent 0,3% et d’autres 3% mais il ne s’agit pas de la même molécule de Retinol donc…
    Merci 👍

  32. Bonsoir Bonnie,
    connaissez-vous l’active rétinol de DERMACEUTIC? si oui qu’en pensez-vous?
    Même question pour le sérum au rétinol de chez BIONIVA.
    Merci
    Sarah

Laissez un commentaire

Suivez-nous sur Instagram