Intro
En un clin d'œil

Découvrez ma revue détaillée du sérum à la vitamine C The Glow Maker, de la marque américaine Maelove.

Un sérum à la vitamine C efficace, agréable à utiliser, bien formulé, qui ne s’oxyde pas en quelques semaines, et qui ne coûte pas un bras, c’est carrément le graal des skincare addicts! Aujourd’hui, je vous propose de voir ensemble si le sérum The Glow Maker de la marque américaine Maelove remplit ce cahier des charges.

Je poursuis mes essais de produits à la vitamine C L-Ascorbique! Ça fait bien deux ans maintenant que j’ai ajouté ce type de sérums à ma routine de soin du matin.

La vitamine C L-Ascorbique est en effet un ingrédient ultra-efficace pour l’éclat du teint, et je l’utilise aussi pour son effet anti-âge.

C’est un antioxydant, il protège donc la peau des agressions environnementales qui la font vieillir prématurément, et il booste également la production de collagène (après 40 ans, j’en ai bien besoin!).

Si vous avez lu mon focus sur la vitamine C L-Ascorbique, vous savez que ce n’est pas évident de trouver un bon sérum à la vitamine C à un prix correct, surtout dans le type de formule que je préfère.

En effet, je favorise des formules assez liquides (ou en gel), qui contiennent de l’eau, que je trouve plus agréables à utiliser que les produits à la vitamine C sans eau, souvent trop gras pour ma peau.

Mais le souci de ces formules liquides, c’est qu’elles sont assez compliquées à stabiliser car la vitamine C L-Ascorbique est très instable dans l’eau.

Dans cette catégorie de produits, le sérum le plus réputé et le plus ancien est le Skinceuticals C E Ferulic (dont j’avais fait la revue l’an dernier). Un très bon produit que j’ai beaucoup apprécié mais qui est affreusement cher pour un sérum que je n’utilise que 3-4 mois!

Le sérum Maelove The Glow Maker paraît être un concurrent tout à fait honorable du Skinceuticals et il a l’avantage d’être 5 fois moins cher!

J’ai donc passé la commande sur leur site américain et je l’ai utilisé pendant plusieurs mois. 

Voici ma mini-revue!

Fermer

Maelove:

Avant de parler du sérum The Glow Maker, il faut que je vous parle un peu de la marque derrière le produit, Maelove.

Drunk Elephant C-Firma Day Serum, Timeless 20% C+ E + Ferulic Acid Serum, Vitamine Cdummy IngrédientsLA VITAMINE C On voit des produits à la vitamine C (acide L-ascorbique) un peu partout en ce moment. Ce n’est pas étonnant, cet ingrédient est magique pour donner de l’éclat, le fameux glow qui fait rayonner le teint. Read more C’est une marque toute récente, ils ont tout juste un an et ils ont une approche du soin assez originale.  Et c’est probablement car, à part la fondatrice de la marque, personne dans cette compagnie ne vient du milieu des cosmétiques!

Jackie Kim, la CEO de Maelove, passionnée de cosmétiques depuis toujours, voulait en effet créer une ligne de soin “radicalement abordable ” (c’est devenu leur slogan). Elle trouve en effet que beaucoup de produits de soin sur le marché, même ceux reconnus comme étant très efficaces, sont souvent trop chers pour ce qu’ils sont, surtout quand on juge simplement leur formule.

Vous le savez si vous avez lu certaines de mes revues, c’est clairement un avis que je partage! Le prix n’est pas toujours synonyme d’excellence en soin, loin de là.

Jackie Kim, forte de ce constat, décida donc de faire appel à deux amis à elle, Brad and Rishi, diplômés de l’école MIT, qui travaillaient dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Ceux-ci cherchaient en effet un moyen d’utiliser des techniques d’intelligence artificielle dans des industries “inhabituelles”, et décidèrent donc de s’intéresser au concept de Jackie Kim.

Ils commencèrent donc par chercher des avis en ligne de produits cosmétiques populaires et utilisèrent cette information comme point de départ pour déterminer quels ingrédients étaient les plus efficaces, et quels étaient ceux qui étaient considérés comme irritants.

Pour concrétiser leur idée, ils recrutèrent ensuite d’autres personnes au sein de leur réseau, principalement celui du MIT, pour les aider à continuer les recherches et à mettre au point les formules de leurs produits.

A part Jackie Kim, le reste de l’équipe n’avait donc aucune expérience dans l’industrie de le beauté quand ils ont commencé chez Maelove! Il s’agissait en effet plutôt de chercheurs sur le cancer et le cerveau, d’ingénieurs chimistes, d’avocats et de médecins…

Mais selon la fondatrice de la marque, cette “inexpérience” leur a été favorable car aucun d’entre eux n’avait d’idée préconçue sur la façon de gérer leur entreprise de soin. Cela leur a au contraire permis de ne pas se limiter dans leurs recherches et de trouver des concepts de produits différents et originaux.

En gros, Maelove est une vraie start-up de la cosmétique!

Cela dit, une fois que les formules étaient prêtes, il fallait les fabriquer! Et trouver un laboratoire de confiance n’a pas été une chose facile pour l’équipe de Maelove, qui n’avait donc aucune connexion dans ce milieu.

Jackie Kim utilisa un outil tout simple afin de dégotter le parfait labo pour la production de ses produits: la bonne vieille recherche Google!

Elle sélectionna 297 personnes travaillant dans des marques de luxe qu’elle appréciait et les contacta par email pour leur demander des infos sur des laboratoires de cosmétiques. Elle reçu 37 réponses et sur ces 37, 12 étaient prêts à partager des informations spécifiques sur des laboratoires, et certains qu’elle avait réussi à convaincre avec sa motivation, lui offrirent même de l’aider à payer les trois premiers lots de la production! Comme quoi, la persistance paye toujours! 😉

Dés la sortie de leur premier produit, The Glow Maker, ce fut un vrai succès, relayé particulièrement par les réseaux sociaux. En effet, Maelove fait partie de ces marques de cosmétiques très populaires en ce moment, qui croient que la qualité des soins est un droit pour le consommateur d’aujourd’hui, et non un privilège réservé seulement à ceux qui peuvent se le permettre. Leur concept me rappelle d’ailleurs beaucoup celle de The Ordinary.

Les marges sont serrées et les coûts relatifs au marketing très bas pour garantir ces prix abordables. Maelove privilégie en effet le bon vieux bouche à oreille pour assurer le succès de leurs produits. Leur communication se fait donc prioritairement via les réseaux sociaux!

La marque est d’ailleurs très accessible et répond très vite aux questions de ses clients (j’en ai fait l’expérience!).

Concernant les formules des produits, celles-ci sont simples et efficaces, sans “ingrédients controversés” pour plaire à la tendance actuelle. Les packagings sont sobres et épurés, un autre aspect qui séduit beaucoup de consommateurs en ce moment.

Les produits sont fabriqués en petite quantité, pour garantir une fraîcheur maximum des actifs. Conséquence: ils sont souvent victimes de leur succès et il n’est pas rare qu’ils soient en rupture de stock.

Maelove est encore une  toute petite compagnie et malheureusement pour l’instant, ils ne livrent qu’aux Etats-Unis. J’espère vraiment que, leur succés aidant, ils seront bientôt capables de livrer partout dans le monde!

Fermer

Mini-revue:

J’utilise des sérums à la vitamine C dans ma routine depuis presque 2 ans. Du coup, forcément, la différence n’est plus aussi flagrante qu’au début au niveau des résultats sur l’éclat de mon teint. La première fois que j’ai utilisé ce type de produit, il y a vraiment eu un effet “waouh” très net!

Désormais, je veux surtout maintenir ces résultats au niveau de l’éclat de ma peau.

Je n’ai pas vraiment de problèmes de pigmentation  sur mon visage, je n’ai jamais vraiment utilisé mes sérums à la vitamine C pour ça. Je ne peux donc pas vraiment juger le produit là dessus.

Pour l’action anti-âge, c’est sur du très long terme, difficile de voir un vrai résultat sur l’effet reboostant sur la production de collagène.

Le sérum Maelove The Glow Maker m’a duré un peu plus de 3 mois, en l’utilisant 1 fois par jour le matin.

J’ai vraiment apprécié sa texture. Il est idéal quand comme moi, on fait du layering et que c’est le premier produit qu’on utilise avant le reste: il est super liquide et s’absorbe en quelques secondes dans la peau. Il ne colle pas du tout, c’est vraiment un sérum poids plume!

Je ne le trouve pas du tout irritant sur ma peau, malgré son pH plutôt bas. Il n’est pas non plus desséchant, grâce à sa formule enrichie en ingrédients hydratants.

L’action sur l’éclat de mon teint est visible. Il a maintenu les bons résultats que j’ai pu constater avec les autres sérums à la vitamine C que j’ai utilisé auparavant. La promesse est donc tenue de ce côté-là!

C’est une formule stable et même après plus de  3 mois, il n’était toujours pas oxydé!

Pour rappel, on voit qu’un produit à la vitamine C L-Ascorbique est oxydé à sa couleur. Si celui-ci est orange foncé, c’est qu’il est fichu, et il ne faut surtout pas s’en servir car il a alors l’effet inverse de ce pourquoi on l’utilise (= il devient oxydant)!

Fermer

En conclusion:

Je comprends tout à fait que le sérum Maelove The Glow Maker soit souvent en rupture de stock. C’est un bon produit et c’est surtout le meilleur rapport qualité/prix du marché pour ce type de formules!

Il est agréable à utiliser, la formule est simple mais centrée sur l’essentiel, et très bien fichue.

Son seul défaut, c’est qu’il n’est vraiment pas évident à obtenir à l’heure actuelle. Pour l’instant, l’entreprise ne livre pas en dehors des Etats-Unis. Je leur ai demandé par mail s’ils prévoyaient de livrer bientôt à l’international et ils m’ont dit que c’était prévu, et qu’ils espéraient être en mesure de le faire d’ici quelques mois!

Le sérum Maelove The Glow Maker est vendu au prix de 25 euros pour 30 ml sur le site de la marque.

Revue du produit en détail

Résumé

Maelove The Glow Maker

"Les sérums sont déroutants, c'est pourquoi nous avons passé des années à perfectionner un sérum anti-oxydant complet pour le visage qui vous donne une peau hydratée et éclatante toute la journée.
Voici The Glow Maker, qui contient de la vitamine C, E, de l'acide férulique et de l'acide hyaluronique."

product image

Recommandation

A

Très bon produit!

Prix

25 €

Détails

Conditionnement
Texture
Senteur
Ressenti sur la peau
Formule/ Ingrédients
Efficacité/ Résultat
Rapport Qualité/ Prix
Disponibilité

+ Points Forts

- la concentration en vitamine C L-ascorbique de 15%,
- le pH bas qui permet à la formule d'être efficace (3.2),
- la présence de la vitamine E et de l'acide férulique qui permettent de stabiliser la vitamine C,
- il ne déshydrate pas la peau (présence d'actifs hydratants dans la formule),
- il protège la peau grâce à ses vertus anti-oxydantes,
- il a bien maintenu l'éclat de mon teint,
- il aide aussi à lisser la texture de ma peau,
- j'apprécie son effet booster quand il est associé à un produit de protection solaire,
- la texture super liquide est facilement absorbée, même avec ma peau mixte,
- ne laisse pas d'effet collant,
- sans parfum ou colorant ajouté,
- son gros plus: son prix! Il est très abordable, surtout comparé à ses concurrents sur le marché!

- Points Faibles

- si on n'habite pas aux Etats-Unis, il est très difficile de se le procurer. La marque ne livre pas (encore?) à l'international.
- il est souvent victime de son succés et du coup, il lui arrive régulièrement d'être en rupture de stock,
- c'est valable pour tous les sérums à la vitamine C L-ascorbique, mais on ne peut pas conserver le produit très longtemps (6 mois maxi après ouverture) car cet ingrédient n'est pas très stable, même si j'ai trouvé que la formule de celui-ci ne s'oxydait pas rapidement du tout,
- il faut appliquer une crème de protection solaire pendant la journée si on utilise ce produit (personnellement, c'est un geste que je fais de toute façon mais certains peuvent le voir comme une contrainte).

nom du produit

The Glow Maker

nom de marque

Maelove

format

30ml

origine

Etats-Unis

conditionnement

Un flacon en verre teinté avec une pipette.

parfum

La senteur est très légère, elle sent un peu l'orange (elle ne sent pas la saucisse chimique comme beaucoup d'autres sérums à la vitamine C).

texture

Très liquide, elle s'absorbe très vite.

Pour qui

– les peaux fatiguées, ternes, en manque d’éclat, les personnes qui fument ou les personnes vivant dans un environnement très pollué,
– les peaux ayant une texture non homogène,
– les peaux avec des taches pigmentaires ou des zones d’hyperpigmenation,
– les peaux qui manquent de fermeté et d’élasticité,
– tous les types de peaux, y compris les plus sensibles.

Attention cependant si vous avez une peau à tendance acnéique, la vitamine C peut parfois déclencher une réaction. C’est variable selon les personnes. J’ai moi-même une peau à tendance acnéique et ce produit n’a pas eu ce type d’effet sur moi.

Préoccupations

– peaux fatiguées
– manque d’éclat
– fumeurs/fumeuses
– peaux exposées à la pollution
– peaux matures
– manque de fermeté
– rides, ridules
– cicatrices
– taches pigmentaires
– hyperpigmentation
– si la peau est exposée aux UV (mais en l’associant avec une protection solaire)

Mode d'emploi

Je l’utilise tous les matins sur mon visage et mon cou, après avoir nettoyé ma peau avec un gel moussant doux à bas pH et utilisé ma lotion tonique.
Généralement, j’attends quelques secondes que mon visage ait un peu séché car l’humidité de la peau peut diminuer quelque peu l’efficacité de la vitamine C.
J’applique l’équivalent de 7 à 9 gouttes que je masse légèrement sur mon viasage et je le laisse poser quelques minutes avant de continuer le reste de ma routine.
J’apprécie particulièrement qu’il s’absorbe très rapidement dans ma peau car comme je pratique le layering de plusieurs produits, je privilégie ce type de textures très liquides.

Ingrédients clés

La formule de ce sérum est très simple mais efficace:
– un complexe d’antioxydants contenant 15% d’acide L-ascorbiquede l’acide férulique et de vitamine E: ces trois ingrédients associés permettent de booster les effets antioxydants de la vitamine C et la rendent également plus stable (la vitamine C associée est plus efficace et on peut l’utiliser sur une durée plus longue sans qu’elle s’oxyde trop vite). La marque Maelove ne donne pas les pourcentages d’acide férulique et de vitamine E mais on peut deviner que ceux-ci sont proches de ceux utilisés par L’Oréal pour son fameux sérum Skinceuticals CE Ferulic (à mon avis, ils gardent ces pourcentages secrets car ils ne veulent pas se prendre un procés pour violation de brevet par L’Oréal comme Drunk Elephant).
– du jus d’Aloe Vera: hydratant et anti-inflammatoire.
– de la glycérine: un actif humectant, qui retient l’hydratation naturelle de la peau.
– de l’acide hyaluronique à bas poids moléculaire: hydrate la peau en profondeur, réduit l’apparence des rides et ridules.
– une culture de cellules souches d’orange (Citrus Aurantium Dulcis Callus Culture Extract): effet anti-âge.
– de l’extrait d’écorce de Magnolia Officinalis: anti-inflammatoire.
– de l’extrait de pépins de raisin apporte encore plus d’antioxydants à ce sérum.

La formule du sérum The Glow Maker a également un pH acide (3.2) qui permet à la vitamine C d’être plus stable et plus performante pendant plus longtemps. Malgré ce pH acide, je n’ai ressenti aucune irritation pendant l’utilisation.

Ingrédients

Water (Aqua), Ascorbic Acid, Ethoxydiglycol, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Glycerin, Lecithin, Sodium Hyaluronate, Ferulic Acid, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) Callus Culture Extract, Magnolia Officinalis Bark Extract, Vitis Vinifera (Grape) Seed Extract, Xanthan Gum, Disodium EDTA, Sodium Metabisulfite, Triethanolamine, Phenoxyethanol, Ethylhexyglycerin, Maltodextrin, Tocopherol.

Formulés sans

– parabens,
– alcool,
– huiles minérales,
– silicones,
– parfum synthétique,
– colorants.

Acheter ce produit

Maelove The Glow Maker 25 €

14 Commentaires

  1. Sonia dit :

    Mais il a l’air génial ce petit sérum!! C’est malin, maintenant j’attends de pied ferme la livraison vers la France! Ne lui manque que de la vit B5 finalement 😀 C’est ce qui me console de ne pas pouvoir me le procurer hahaha.
    Gros bisous.

    • Ah ah, pour ma part, vu son prix, il est proche de la perfection, même sans vitamine B5!
      J’espère vraiment que ça ne va pas tarder pour la livraison, je croise les doigts très fort! 🙂

  2. Laurence dit :

    Le concept de la marque me plait énormément.J’ai l’impression que les choses changent en ce moment dans la cosmétiques.

  3. Meili dit :

    c’est un sérum qui me plairait, sans trop se ruiner, maintenant il faut la marque se fasse connaître un peu plus en france !

  4. Sophia dit :

    Sympa sympa tout ça! J’espère qu’il ne prendra pas 15€ de plus lorsqu’il sera vendu en France 🤞
    Et du coup, j’abandonnerai mon idée d’acquérir le sérum Shani Darden hors de prix…🤔 bien joué Bonnie!
    Petite question, comment peut-on connaître le pH d’un produit quand celui-ci n’est pas indiqué? Tu parlais de ton gel moussant… je viens de remplacer mon gel moussant par le gel moussant Yonka car l’ancien était trop asséchant, le connais-tu? Si oui, est-il assez doux?
    Deuxième question, j’aimerais acquérir certains pinceaux (highlighter, poudre de finition, et aussi pour les yeux), j’hésite entre Laura Mercier, Zoeva et Bobbi Brown (éventuellement Sigma mais je ne me suis pas encore penchée sur la question). Mes critères sont le côté fonctionnel, la durabilité, la douceur et le prix (j’ai repéré une trousse Laura Mercier de 5 pinceaux à 70€… 2 pour le teint et 3 pour les yeux, mais Zoeva fait des sets bien plus complets pour le même prix, enfin bref, je suis perdue!)
    Dernière question, où pose-t-on ce genre de questions hors sujet d’habitude? 😅 désolée…

    • Ah ah n’importe où pour les questions, du moment que je les vois, j’y réponds! 😉

      Oui, je connais bien le gel moussant Yon-Ka, j’ai travaillé comme formatrice pour la marque pendant presque 10 ans! Je ne connais pas son pH par contre (à l’époque, ce n’était pas vraiment une préocupation des clients donc on ne nous avait pas donné l’info) mais je l’ai utilisé pendant tout le temps que j’étais leur employée et personnellement, je le trouve doux 🙂

      Pour connaître le pH d’un produit, il suffit de contacter la marque (pour Yon-Ka, ils ont une page contact sur leur site) ou si tu veux une réponse par toi-même, il existe des petites bandelettes qui permettent de mesurer le pH de tes produits. Pas le plus précis par contre, mais ça te donne une idée. On trouve ça en ligne facilement (un exemple, chez Aromazone).

      Pour les pinceaux, d’expérience, mes pinceaux les plus utilisés pour les yeux sont ceux de Zoeva. Je les lave très souvent et je les ai depuis des années, ils sont très bien! Pour le visage, j’aime beaucoup ceux de Bobbi Brown, c’est ceux que j’utilise le plus depuis des années aussi. Je ne connais pas ceux de Laura Mercier, je n’en possède pas donc je ne peux pas trop t’aider de ce côté-là!

      Pour la durabilité, la façon dont on les lave joue beaucoup, je pense! J’ai investi il y a quelques années dans des brush guards que j’ai acheté sur Beautylish et ça fait une sacrée différence sur la conservation de leur forme d’origine!
      Après, full disclaimer, la douceur est le dernier critère me concernant, donc si tu as l’occasion, va quand même vérifier en boutique si ça te convient pour être sûre! 😉

      • Sophia dit :

        Merci Bonnie pour ta réponse super détaillée!
        Je lave mes pinceaux avec du savon de Marseille et un mini tapis en silicone à picots, dit comme ça ça paraît agressif 😄
        Je pourrai sans doute tester la douceur des pinceaux Zoeva, mais habitant Strasbourg, il n’y a pas de points de vente Laura Mercier ou Bobbi Brown…😩 J’adore ma ville, mais cosmetiquement parlant, c’est parfois la galère!

        Ton article m’a rappelé que j’avais des échantillons de sérums et crèmes à la vitamine c de SkinCeuticals et Kiehl’s depuis un moment (non ouverts), si j’ai bien compris ton article, la vitamine c peut tourner même si le produit n’a pas été ouvert? J’ai testé un contour des yeux et il est orange moyen (abricot) avec une odeur qui sent mauvais… d’après mes sens il est bon pour la poubelle, mais comme je n’ai pas de référentiel, peut-être que non?

        Ah oui, et avant que je fasse une bêtise, peut-on coupler un produit à la vitamine c avec une lotion aux acides (la P50W en l’occurrence), ou comment les alterner?

        • Ah zut, oui, ça va être compliqué sans point de vente, effectivement…

          Pour la vitamine C, si c’est de l’acide L-ascorbique, orange c’est super limite. Un produit “frais” est plutôt jaune pâle. Pour l’odeur, ça dépend vu que certaines marques rajoutent du parfum, donc dans ce cas difficile de savoir. Je me fie plutôt à la couleur!

          Oui, théoriquement, on peut coupler vitamine C et lotion aux acides, les deux sont compatibles. Mais perso, je préfère utiliser la vitamine C le matin car elle a un effet anti-oxydant (intéressant en journée car protecteur contre les radicaux libres) et qu’elle booste l’effet protecteur de mon produit solaire, et la lotion aux acides le soir, car son effet exfoliant va faire en sorte que tout ce que j’applique ensuite sera plus efficace. Et vu que j’utilise mes produits les plus traitants dans ma routine du soir, ça m’intéresse!
          J’avais parlé de ma routine en détails ici, au cas où 😉

  5. ANNE LANG dit :

    Bonjour,

    Je me suis renseignée plusieurs fois auprès des marques et elles m’ont toutes confirmé qu’un serum à la vitamine c ne pouvait pas devenir pro-oxydant – il peut par contre perdre en efficacité au fil du temps.

    • Bonjour Anne,
      Je t’avoue que j’ai lu pas mal de choses contradictoires à ce sujet depuis que j’ai écrit cet article…
      Mais perso, pour le coup, je préfère ne pas prendre de risque et j’essaye d’utiliser mes sérums à la vitamine C assez rapidement, ne serait que pour avoir un max d’efficacité! 😉

Commentaires

Laissez un commentaire