Intro
En un clin d'œil

Ma revue de la crème hydratante Pink Cloud Rosewater Moisture Creme, de la marque américaine de “Clean Beauty” Herbivore Botanicals. Dans cet article, je vous parle aussi de la communication “non toxique” de la marque et de leur choix discutable concernant la conservation de leurs produits.

Cette revue de la crème hydratante Herbivore Botanicals Pink Cloud Rosewater Moisture Creme n’aura pas été facile à rédiger, c’est le moins qu’on puisse dire…

Herbivore Botanicals est une de ces marques de soin américaines qui a le vent en poupe depuis quelques années.

On la voit absolument partout sur les réseaux sociaux, Instagram en tête.

De l’extérieur, elle coche en effet toutes les cases de la parfaite “Insta-brand”:
– une esthétique sobre et très “millennial-friendly” (certes, ce n’est pas original du tout, mais ça plait beaucoup!),
– des formules “clean” et “non toxiques”, avec des ingrédients trendy comme le CBD par exemple,
– un concept qui met en avant le “self-care” dont on entend tellement parler en ce moment,
– des accessoires tendances avec des cristaux de roches qui sont si jolis sur les photos Instagram…

Bref, c’est une marque de soin qui a tout pour plaire aux fameux millennials!

En général, ce type de marques n’est pas forcément ma tasse de thé (probablement car je ne suis pas une Millennial 😉 ), mais à force de lire des revues dithyrambiques sur leurs produits, je me suis dit que je devrais peut-être leur laisser une chance.

J’ai donc profité des promotions du Black Friday en fin de l’année dernière pour commander plusieurs produits pour essayer.

C’est surtout leur crème hydratante qui me faisait de l’oeil, la Pink Cloud Rosewater Moisture Creme.

Une crème hydratante à la formule “clean” n’est en effet pas une chose facile à formuler. On en trouve de plus en plus, certes, mais d’expérience, les textures sont souvent assez peu sensorielles et surtout quand on a une peau mixte comme moi, c’est rare d’en trouver des légères.

Donc clairement, la promesse d’une texture “nuage” (cloud en anglais) était vraiment alléchante. Et si en plus il est rose (Pink Cloud), impossible d’y résister!

J’étais loin de me douter que tout n’est pas si rose au pays d’Herbivore Botanicals, loin s’en faut…

Heimish Mist Serum, Herbivore Phoenix, Drunk Elephant Marula Oildummy TendanceLa tendance des cosmétiques “non toxiques” est-elle absurde? Aujourd’hui, on va parler vocabulaire, marketing et législation cosmétiques. Mais non, restez, je vous jure que ce n’est pas aussi ennuyeux que ça en a l’air! Read more

Fermer

Herbivore Botanicals:

Herbivore Botanicals est une marque de soin américaine, fondée par Julia Wills et Alexander Kummerow en 2011 à Seattle.

Selon leurs propres mots, Herbivore est  une marque “safe, non-toxique, et très efficace“. Ils sont aussi très fiers de mettre en avant les ingrédients naturels et d’éviter les “ingrédients synthétiques”, de “remplissage” et les “produits chimiques” dans leurs formules (tout ça est sur la page de présentation de leur site).

Si vous avez lu mon article sur la tendance “non-toxique” et que vous êtes abonnés à mon Instagram perso, vous savez déjà que ce type de communication me donne de l’urticaire…

Je l’ai déjà expliqué en long, en large et en travers dans cet article, mais parler de cosmétiques “non toxiques”, sans “produits chimiques” est pour moi complètement abusif (dois-je encore rappeller que tout sur cette Terre est un produit chimique, même l’eau que l’on boit et l’air que l’on respire?).

Ce type de dénomination est généralement utilisée comme un argument marketing qui a pour effet d’augmenter l’angoisse et la confusion des consommateurs en jouant sur leurs peurs

Bref, pas le genre de marque que j’ai envie de soutenir d’habitude.

Mais comme je le disais plus haut, les revues des produits Herbivore sont si positives que je me suis dit que je pouvais passer au dessus de ça, rester neutre et tester le produit de façon juste, sans tenir compte du concept discutable de la marque.

Comme vous allez le voir, même si j’étais pleine de bonnes intentions, ce test s’est révélé très compliqué!

Fermer

Présentation du produit: Herbivore Botanicals Pink Cloud Rosewater Moisture Creme

La marque décrit Pink Cloud comme la “crème hydratante parfaite”, qui hydrate sans graisser et qui est aussi idéale comme base de maquillage.

Plus prosaïquement, je dirais que c’est plutôt une crème hydratante tout terrain: elle fait le job, à savoir hydrater et protéger la peau, et sa texture ni trop épaisse, ni trop légère, convient effectivement à tous les types de peaux, et à tous les âges.

Comme annoncé, elle contient beaucoup d’ingrédients naturels dans sa formule, avec pas mal d’actifs intéressants pour la peau: l’huile et l’eau de rose, l’aloe vera, l’extrait de thé blanc, l’huile de Kukui, l’extrait de riz, l’acide hyaluronique d’origine végétale…

Ce n’est pas une crème anti-âge, plutôt une crème hydratante, mais je l’ai déjà expliqué plusieurs fois dans mes revues de produits du même type, ce n’est pas quelque chose qui me dérange. Je préfère utiliser des sérums et/ou essences anti-âge car, grâce à leur texture et leur concentration importante en actifs, ils peuvent traiter ma peau plus en profondeur et utiliser une simple crème hydratante ensuite, qui aura pour rôle de protéger ma peau en surface.

Fermer

La formule de la crème Pink Cloud est donc très naturelle, comme décrit par la marque, mais en regardant les ingrédients à la loupe, quelque chose m’a gêné.

Je n’y ai pas retrouvé de conservateurs “conventionnels” (comme par exemple des parabens, du phenoxyethanol, de l’EDTA…) ni même des conservateurs utilisés pour des cosmétiques naturels (acide benzoïque, alcool benzylique, acide salicylique, acide sorbique, acide déhydroacétique).

A la place, on y trouve des ingrédients comme le sodium phytate ou le sodium anisate, et aussi de l’alcool, qui permettent de limiter la prolifération microbienne, mais de façon assez limitée et réduite dans le temps.

Je crois que ça ne m’aurait pas autant dérangé si le packaging de cette crème permettait de protéger davantage la formule. Mais ce n’est pas le cas avec Pink Cloud.

Ici, on a affaire à un pot traditionnel qui ne protège pas la formule de l’oxydation à l’air ou de l’exposition aux bactéries. Pas de packaging “air-less” ou stérile comme on peut en voir de plus en plus chez les cosmétiques bios.

Autre détail gênant, la marque n’indique pas de date limite d’utilisation de produit, ni de date de fabrication sur leur packaging. Seulement un numéro de lot.

Je sais qu’ils ne sont pas dans l’illégalité ce faisant. En effet, cette indication n’est pas obligatoire, mais je trouve que pour une marque naturelle, qui fait le choix d’utiliser peu de conservateurs par ce qu’ils trouvent que ce sont des ingrédients “toxiques” (insérez l’emoji qui lève les yeux au ciel), la moindre des choses, c’est d’aider leurs consommateurs à déterminer si le produit qu’ils utilisent est frais ou pas.

Du coup, j’ai commencé à me poser des questions… (D’autant plus que j’avais l’impression que la texture de ma crème était un peu différente, après quelques semaines d’utilisation.)

Comment pouvais-je être certaine que ma crème Pink Cloud était fraîche et toujours efficace?

Fermer

J’ai donc contacté la marque et ce que j’ai découvert m’a franchement fait froid dans le dos…

Je dois leur accorder ça, la marque est très facilement accessible et ils répondent à toutes les questions vraiment rapidement, qu’on les contacte par email ou directement via leurs réseaux sociaux.

Je leur ai donc demandé combien de temps leurs produits restaient “frais ” et efficaces après leur date de fabrication.

En règle générale, un produit cosmétique équivalent utilisant des conservateurs conventionnels, peut être utilisé entre 24 et 30 mois après sa date de fabrication. Ce laps de temps est en effet nécessaire, surtout si on considère la livraison du produit fini au distributeur et le temps pour celui-ci de le vendre au consommateur final.

Or, chez Herbivore, un produit reste “frais” et efficace seulement 12 à 18 mois après sa date de fabrication.

C’est très très court.

Quand ils m’ont répondu ça, j’ai tout de suite pensé au fait que la marque était distribuée chez des grands distributeurs (Sephora, Space NK…) qui sont de très grosses entreprises, avec parfois des milliers de magasins et des entrepôts gigantesques.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à une interview récente que j’ai lu de la fondatrice de la marque naturelle May Lindstrom. Dans cette interview super intéressante (si vous lisez l’anglais et que vous vous intréressez aux produits naturels, vraiment, allez la lire, ça m’a ouvert les yeux sur plein de sujets!), elle expliquait qu’elle avait fait le choix de se retirer de plusieurs de ses gros distributeurs car elle ne pouvait pas garantir que les produits qu’ils vendaient à leurs clients soient frais et que ça lui posait un gros problème d’éthique.

May Lindstrom a en effet une approche assez similaire à Herbivore Botanicals, avec des produits ayant une durée de vie très courte également, mais à la différence de ces derniers, elle indique une date de fabrication et de limite d’utilisation de chacun de ses produits sur leurs packagings.

Même en ayant cette transparence vis à vis de ses consommateurs, elle a décidé de faire le choix d’être 100% fidèle à ses propre valeurs et d’aller jusqu’au bout de sa démarche éthique, même si elle devait perdre de l’argent. Elle a donc rompu les ponts avec les partenaires commerciaux ne pouvant pas garantir un renouvellement des stocks suffisant pour que les produits proposés chez eux soient toujours frais et propres à la consommation pour leurs clients.

Pour avoir travaillé sur le terrain dans le domaine des cosmétiques pendant des années, je sais que la rotation des stocks demande un énorme investissement logistique, même avec des produits ayant une durée de vie assez longue.

J’ai aussi eu l’occasion d’en discuter avec des personnes qui gèrent des boutiques en ligne et clairement, s’assurer que les produits qu’ils vendent à leurs clients sont frais est une de leurs plus grosses contraintes.

Quand j’ai posé la question à Herbivore pour leurs gros distributeurs, ils m’ont assuré qu’ils travaillaient de façon étroite avec eux pour s’assurer que les produits vendus chez eux étaient frais et efficaces pour les clients.

Mais cependant, il y a tout juste quelques jours, Sephora Canada a annoncé que leurs magasins avaient retiré la crème Pink Cloud de leurs stocks car celle-ci présentait des signes de moisissures.

Voilà… Vous en tirerez les conclusions que vous voulez mais perso, j’ai arrêté d’utiliser ma crème Pink Cloud.

Je ne la rachèterais pas tant que la marque ne se décidera pas à inclure des conservateurs dignes de ce nom dans sa liste d’ingrédients (ou un packaging qui protège la formule correctement, et s’ils pouvaient mettre une date limite d’utilisation sur leurs produits, ce ne serait pas du luxe non plus).

Fermer

Mon expérience:

*Attention, des traces d’ironie peuvent se trouver dans cette revue (par contre, elle est garantie 100% sans moisissures).*

Avant de savoir que ma crème était potentiellement un camp de vacances pour moisissures, j’ai quand même utilisé la crème Pink Cloud pendant plus de 2 mois, en tant que crème de jour.

J’ai trouvé que c’était une bonne crème hydratante, qui faisait bien le job, à savoir hydrater ma peau sans la graisser.

La texture est agréable, assez fondante et elle est absorbée rapidement dans la peau, ce qui est moyennement  rassurant à savoir quand on sait que des bactéries peuvent se développer dans sa formule.

Fermer

Résultat :

Avec cette crème, ma peau était bien confortable et cette sensation durait toute la journée.

Elle n’a pas vraiment d’effet matifiant, donc j’avais tendance à briller un peu avec en cours de journée, mais rien d’exceptionnel. Elle ne me faisait pas luire plus que d’habitude, en tout cas.

Elle n’a pas eu le temps de me déclencher d’infection cutanée, mais visiblement, si j’avais attendu quelques mois de plus, ça aurait été difficile d’y échapper!

Rapport qualité/prix:

Si la formule n’était pas une grande piscine à bactéries en puissance, le rapport qualité/prix ne serait pas si mal que ça.

Je trouve que le packaging en lui-même est très esthétique et qualitatif, le fait qu’il ne protège pas la formule correctement est très secondaire finalement, du moment qu’il rend bien sur la photo Instagram!

Selon les distributeurs, la crème Pink Cloud est vendue entre 52 et 55 euros pour 50ml.

Fermer

En résumé:

Vous l’avez compris, il m’est très difficile de faire une revue normale de ce produit et encore plus de vous le recommander!

Je peux tout à fait comprendre la volonté de la marque de rester fidèle à ses valeurs et d’éviter certains ingrédients qu’elle juge problématiques selon ses propres critères. Mais dans ce cas, j’apprécierais qu’elle aille jusqu’au bout de sa démarche, et qu’elle propose des packagings permettant d’utiliser moins de conservateurs en garantissant toujours une sécurité d’utilisation pour ses clients.

Le fait d’indiquer une date limite d’utilisation quand on propose un produit avec une durée de vie courte me paraît également indispensable.

Et pour une marque naturelle, le choix de ses partenaires commerciaux est aussi ultra important. Bien sûr que travailler avec des distributeurs énormes permet une visibilité importante et des bénéfices alléchants. Mais si ceux-ci ne peuvent pas garantir la vente de produits frais et propres à l’utilisation, c’est extrêmement problématique.

La crème hydratante Herbivore Botanicals Pink Cloud Rosewater Moisture Creme est vendue entre 52 et 55 euros selon les revendeurs, pour 50ml.

Revue du produit en détail

Résumé

Herbivore Botanicals Pink Cloud Rosewater Moisture Creme

"Enfin, la crème hydratante parfaite. Pink Cloud hydrate, repulpe visiblement et lisse la peau en lui donnant un éclatant légèrement rosé. Contient de l'eau de rose, de l'aloe vera et de l'extrait de thé blanc pour hydrater, apaiser et réduire l'apparence des rougeurs. Formulée pour tous les types de peau, jamais grasse ou collante. Parfaite sous le maquillage ou portée seule pour laisser respirer votre peau."

product image

Recommandation

D

Je ne peux pas recommander ce produit dans sa formule actuelle.

Prix

52 € - 55 €

Détails

Conditionnement
Texture
Senteur
Ressenti sur la peau
Formule/ Ingrédients
Efficacité/ Résultat
Rapport Qualité/ Prix
Disponibilité

+ Points Forts

- de prime abord, la formule est belle: beaucoup d'ingrédients naturels et bons pour la peau en bonne place,
- un joli packaging très chic et "Instagram-friendly",
- l'effet hydratant durable,
- la texture est agréable, crémeuse mais non-grasse,
- la crème sent bon, elle est agréable à utiliser,
- la compagnie Herbivore est très accessible et n'a pas tardé à répondre à mes (nombreuses) interrogations.

- Points Faibles

- le manque de conservateurs conventionnels dans la formule. Je sais que c'est un vrai parti pris pour la marque, mais personnellement, je suis mal à l'aise avec l'idée d'utiliser un produit qui peut moisir facilement,
- d'autant plus quand le packaging n'aide pas à mieux conserver le produit; c'est un pot, non air-less, donc exposé à l'air et aux bactéries,
- la marque n'indique ni la date de fabrication, ni la date limite d'utilisation du produit sur le packaging, il faut les contacter pour savoir si on peut encore utiliser son produit (et ce n'est pas très pratique, ni vraiment transparent de leur part, à mon avis),
- la durée de vie du produit est très courte: 12 à 18 mois, ce qui me fait me poser énormément de questions sur la fraîcheur réelle des produits que l'on achète aux distributeurs de la marque...

nom du produit

Pink Cloud Rosewater Moisture Creme

nom de marque

Herbivore Botanicals

format

50ml

origine

Etats-Unis

conditionnement

Un pot en verre très joli et sobre (par contre, il n'aide pas spécialement à protéger la formule, ce qui est embêtant quand celle-ci contient peu de conservateurs...).

parfum

Une senteur naturelle fraîche, légère et agréable.

texture

Je m'attendais à une texture crème fouettée vu le nom du produit mais c'est une texture crème classique, néanmoins très agréable, et non grasse.

Pour qui

Tous les types de peaux, tout âge.

Préoccupations

– peaux déshydratées,
– peaux sèches,
– inconfort,
– peaux sensibilisées,
– peau terne.

Mode d'emploi

Je l’utilise plutôt le matin mais on peut l’utiliser matin et/ou soir.
Je prélève l’équivalent d’une noisette de crème à l’aide de la spatule fournie avec, que j’applique à la fin de ma routine, après mes sérums.
J’attends quelques minutes et j’applique ensuite mon soin solaire.

Ingrédients clés

La formule est très alléchante de prime abord, avec beaucoup d’ingrédients naturels intéressants pour la peau, comme par exemple:

– des ingrédients anti-oxydants: de l’extrait de feuilles de thé blanc (Camellia Sinensis Leaf Extract), de l’extrait de feuille de romarin (Rosmarinus Officinalis Leaf Extract), de l’huile de Rose (Rosa Damascena Flower Oil)
– des ingrédients hydratants: de l’acide hyaluronique d’origine végétale à bas poids moléculaire (Sodium Hyaluronate), de la glycérine, de l’huile de tournesol (Helianthus Annuus Seed Oil), de l’extrait de noix de coco (Cocos Nucifera Extract), du beurre de karité (Butyrospermum Parkii Nut Butter),
– des ingrédients apaisants: de l’aloe vera (Aloe Barbadensis Leaf Juice), de l’huile de noix de Kukui (Aleurites Moluccana Nut Oil), de l’eau de rose (Rosa Damascena Flower Water),
– de la vitamine C (Ascorbic Acid) anti-oxydante et qui donne de l’éclat à la peau,
– de l’extrait de riz pour l’effet sur l’éclat du teint, et son action adoucissante.

Mais je vous avoue que je suis un peu refroidie par le manque de conservateurs efficaces dans la formule, ce qui me fait douter de la stabilité de la crème sur le moyen terme.
En effet, les conservateurs qu’elle contient (Sodium Phytate, Sodium Anisate, Alcool) ne permettent pas de conserver les produits pendant une longue durée.

Ingrédients

Aloe Barbadensis (Aloe Vera) Leaf Juice, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil*, Sodium Hyaluronate*, Diheptyl Succinate*, Capryloyl Glycerin/​Sebacic Acid Copolymer*, Glyceryl Stearate Citrate*, Cetearyl Alcohol*, Populus Tremuloides (Aspen) Bark Extract*, Rosa Damascena (Rose) Flower Water*, Aleurites Moluccana (Kukui) Nut Oil*, Glycerin*, Cetyl Palmitate*, Undecylenic GlyceridesCocos Nucifera (Coconut) Extract, Oryza Sativa (Rice) Seed Extract, Camellia Sinensis (White Tea) Leaf Extract, Butyrospermum Parkii (Shea) Nut Butter, Propanediol, Myrothamnus Flabellifolia Extract, Ascorbic Acid, Eclipta Prostrata Extract, Melia Azadirachta Leaf Extract, Moringa Pterygosperma Seed Oil, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract, Rosa Damascena (Rose) Flower Oil, Sodium Phytate, Sodium Anisate, Glyceryl Caprylate, Xanthan Gum, Alcohol, Citric Acid.
*: Certified Organic

Formulés sans

– parabens,
– phenoxyethanol,
– sodium laurel sulfate,
– phthalates,
– silicones,
– huiles minérales,
– parfum synthétique,
– colorant synthétique.

Acheter ce produit

Herbivore Botanicals Pink Cloud Rosewater Moisture Cream 52 € - 55 €

8 Commentaires

  1. Meili dit :

    déjà la forme du pot n’est pas pratique, j’ai déjà eu ce style de pot dans une autre marque et j’ai du utiliser un pinceau pour racler la crème qui se trouvait sous la partie supérieure du pot. Ne pas connaître la date limite d’utilisation (ni de fabrication) est pour moi un frein énorme et je n’achète pas, et puis à ce prix là on trouve en pharmacie (je pense à caudalie et nuxe) des crèmes hydratantes nettement plus sûres, moins chères, et efficaces. En tous les cas c’est agréable de lire un article sincère, tu ne caches rien et j’apprécie, car je lis tellement de revues sur des crèmes soit disant topissime (sans doute un partenariat), et quand moi je l’achète et la teste je la trouve nulle…. biz !

    1
    • Merci beaucoup Meili 😄❤️
      Oui, clairement, il existe plein d’autres crèmes plus sûres, ça c’est certain! 😅
      La forme du pot n’est surtout pas hygiénique pour moi, c’est vraiment le problème avec ce type de formules… 😕

  2. Western dit :

    Excellent revue Bonnie, comme d’habitude, hein !
    Ce n’est pas tant le sujet sur cette crème qui m’a interpellé même si à un moment, je focalisais pas mal sur leur huile Lapis (je crois que c’était sa couleur bleue, je psychote sur le bleu) mais surtout ces fameux conservateurs dans nos crèmes et est-ce que le produit que j’achète et encore plus que je commande sur le web a été soigneusement stocké !
    C’est la première fois que j’entends parler d’un produit ne comportant pas une date d’utilisation après ouverture, un minimum quand même ! dingue !
    Anecdote : Au Nocibé dans le centre de Toulouse, les produits sont sous une rampe lumineuse qui chauffe les produits à 30° du matin au soir; Je me suis un tantinet accrochée avec la vendeuse qui n’a absolument pas voulu me donner ma crème dans le stock du tiroir en dessous, elle voulait absolument me filer le pot qui était super chaud, comme je lui faisais remarquer, bref ! je suis repartie sans rien et pour toujours !!

    2
    • Ah ah, oui, leurs huiles sont très attirantes, et d’ailleurs, je les ai acheté aussi lors des promos du Black Friday ah ah Je ferais sans doute une revue plus tard, je continue quand même à les utiliser (il n’y a pas d’eau dedans, donc le risque de contamination bactérienne est moins important)(enfin, c’est ce que je me dis pour me rassurer lol).
      Oui, il y a un truc avec les produits bleus, moi aussi, je les veux tous! 😉
      Tu as eu raison, moi aussi je refuse d’acheter les produits chauffés des étragères (moi, je suis une sauvage, je fouille carrément dans les tiroirs, toutes les vendeuses me détestent lol).

  3. Clao dit :

    Hello,
    Merci j’ai appris quelque chose aujourd’hui ! J’utilise indifféremment des produits bio et non bio, depuis une douzaine d’années, sans être devenue une experte des formules (la flemme), mais j’ai développé une sainte horreur des argumentaires/revues manichéennes sur le naturel c’est bien le chimique c’est mauvais. Sans parler technique, un peu de culture générale devrait éviter ces raccourcis.
    Je déteste les formats pot, j’en utilise un en ce moment pourtant, mais c’est une crème Clarins, bêtement ou pas je leur fais confiance les yeux fermés.
    Mes enfants ne comprennent pas trop pourquoi je suis hystérique s’ils laissent un pot ouvert : j’ai craqué sur une crème pour le corps en pot et mon fils la prend régulièrement, tant mieux pour sa peau, mais il ne remet pas le couvercle 🙁 Et lâchement je la lui ai laissé, ok il en met après sa douche, il est sensé avoir les mains propres, mais je n’y arrive pas ! Ce sont mes exceptions du moment, c’est vrai que ce format permet plus facilement de récupérer tout le produit, mais je me dis souvent que d’une cette fin de produit peut ne plus être très fraîche et de deux c’est le moment de passer à une nouveauté !

    • Coucou Clao! 🙂
      Honnêtement, si ta crème en pot pour le corps contient des conservateurs conventionnels, ce n’est pas si grave que ça! La plupart des produits en vente en contiennent suffisamment et il sont faits avec l’idée que les consommateurs vont utiliser leurs doigts pour prélever le produit.
      Herbivore est dans une approche différente.
      Là, j’ai tiqué avec cette crème Pink Cloud parce que, dans ce cas précis, les conservateurs utilisés sont très faiblards. Donc pour moi, le format en pot classique n’est pas adapté, clairement!

  4. Karossee dit :

    Encore un article très complet. Je ne suis pas fan des contenants en pot pour les crèmes visages. J’avoue j’ai la flemme, au bout d’un moment la spatule disparaît et je mets les doigts 🙈 je préfère de loin un tube ou encore mieux un flacon avec distributeur

Commentaires

Laissez un commentaire